NouveauxPlaisirs.fr

Retour d’expérience d’un lecteur sur l’Aneros

J’ai eu un mail très sympathique d’un de mes lecteurs qui a découvert l’orgasme de la prostate grâce à un Aneros et à mon Traité d’Aneros. Son courrier est instructif aussi je lui ai demandé son autorisation de le publier sur mon blog. Le voici (avec quelques coupes pour le rendre moins long) :

Bonjour, je tiens d’abord à vous remercier toi et ta compagne pour ce blog et les tests, notamment celui de l’aneros, ce sextoy magique. …

Maintenant que les présentations sont faites, revenons en au but de cet e-mail qui était de vous remerciez pour votre blog et sur Traité d’Aneros. Ce toy m’a depuis longtemps intrigué mais, ne trouvant jamais de retours d’expériences convainquant, je ne m’étais jamais résolu à l’acheter car déjà déçu par le stimulateur prostatique « Bad Boy » de chez « RockOff ». Du coup, j’étais un peu sceptique au sujet de l’Aneros qui lui n’était même pas vibrant. Après découverte de votre blog et après lecture du Traité d’Aneros, j’ai franchi le pas et je dois avouer que je ne suis absolument pas déçu.

J’ai quasiment suivi tous vos conseils et explications présentés dans le Traité. Question hygiène, j’utilise une poire à lavement afin de m’assurer d’avoir le rectum parfaitement vide et propre ainsi que la vessie puis je prend une douche … une fois dans mon lit, je lubrifie correctement l’anus. J’utilise une seringue pour le rectum. Ensuite j’insère l’aneros et commence directement les contractions sans passer par la phase de relaxation…

Hier, couché sur le dos, les fesses surélevées par un coussin, je me suis laissé aller aux caresses et l’émission de liquide séminale été 4 à 5 fois plus importante que d’habitude (je n’en suis qu’à ma 10 ème séance).

Au bout de 15 min de contractions, mes jambes ont commencés à convulser, bien qu’impressionnant, j’ai continué les contractions sachant que j’allais tout droit vers l’orgasme. Ces contractions se sont alors propagées au bassin puis au reste du corps et pour finir, lors de l’orgasme, par une sorte de contraction généralisé du corps. A chaque contraction de l’anus, une nouvelle vague de plaisir se faisait sentir et ce pendant environ 5 bonnes minutes. N’ayant plus la force de continuer les contractions, je me résolu à arrêter et récupérer mon souffle pour rependre les contractions et avoir un second orgasme encore plus puissant que le premier en seulement 5 min.

A chaque fois que je tentais de reprendre le contrôle de mon corps, le plaisir se faisait de plus en plus fort. A peine ce deuxième orgasme terminé, qu’un troisième orgasme arriva toujours plus puissant. Lorsque je pu reprendre le contrôle, je décidais enfin de finir par un super orgasme traditionnel.

La aussi, les sensations lors de l’éjaculation ont été très importantes ! Complètement vidé d’énergie, je m’essuyais et me rendit compte que j’étais à moitié recouvert de sécrétions corporelles. Épongé et rempli de bonheur, je m’allongeais pour dormir mais je continuais à avoir de petits spasmes pendant plusieurs minutes (ce qui n’était pas pour me déplaire ;)).

C’est pourquoi, je vous écris ces quelques lignes pour vous décrire cette incroyable expérience et pour vous remercier encore et encore de m’avoir aidé à découvrir ces incroyables sensations que procure l’orgasme prostatique. MERCI !

Voila, je dois dire que je suis très content pour ce lecteur car il est très gratifiant d’arriver à ce résultat et à atteindre l’orgasme de la prostate. Je tiens aussi à le remercier pour un témoignage intéressant et détaillé.

Cela démontre aussi qu’il est tout à fait possible d’arriver à atteindre l’orgasme relativement facilement en une dizaine de sessions (je l’ai fait aussi en une dizaine de sessions pour ma part) à condition de suivre la méthode présente dans le Traité d’Aneros.

PS : L’Aneros utilisé par ce lecteur était un Helix.

Exit mobile version