NouveauxPlaisirs.fr

Avis sur le sauna libertin « L’Exhibar », un lieu unique sur Paris

Les deux patrons font du sauna, l’Exhibar, un lieu unique. Leur attention aux clients et leur générosité assurent une ambiance conviviale et simple. Dès l’accueil, on sent qu’on sera bien ici. Lors de notre arrivée, le patron nous fournit une clef chacun, ce qui veut dire un vestiaire chacun. Tous les saunas ne proposent pas ce service aux couples et trop souvent je me retrouve à devoir partager le vestiaire avec mon partenaire. J’apprécie beaucoup le confort de pouvoir ranger mes affaires tranquillement.

Pour la petite histoire, ce sauna est surtout un lieu naturiste et exib. Il a évolué avec la demande des clients tout en gardant l’empreinte de ces premières amours. C’est pourquoi hommes non accompagnés sont nus et de petites serviettes carrées qui leur permettre de s’assoir en garantissant une certaine hygiène. Les serviettes sont renouvelables à volonté. Les hommes accompagnés ont droit a une petite serviette-pagne qui sert de cache-sexe. Ceci permet, en outre, de distinguer les hommes accompagnés des hommes seuls. Les femmes ont toute liberté. Elles peuvent être habillées (de manière sexy de préférence), nue, en paréo, en serviette, etc

Mon accompagnateur, un habitué des lieux me fait faire faire le tour du propriétaire. Un coin massage avec une table de massage et… un vélo d’appartement. Ce détail incongru m’a fait sourire. Et pour cela que ce lieu est unique : il respire l’authenticité. Une alcôve avec des rideaux, une autre avec une porte, un espace pour manger et se restaurer, un bar, puis au fond les douches aux joyeux carreaux colorés, le haman puis les toilettes. Sur les murs du fond, des dessins  » au crayon  » attirent l’oeil. En effet, l’un des patrons dessine des corps nus et bandants. Son trait est sûr et précis. Pour une fois, y sont représenté des hommes nus. Je le souligne car c’est assez rare dans ce type de lieux où trop souvent  ce sont que des corps des femmes, aux mensurations bien aux normes de l’époque, qui décorent les murs.

Au sous-sol de l’Exhibar, une cave voutée accueille d’autres installations dont certaines sont dédiées aux jeux BDSM. (D’ailleurs tous les jeudis, le sauna est ouvert aux pratiques BDSM). On y trouve un grand lit au-dessus duquel sont fixés des points de suspension pour les adeptes des cordes, quelques canapés, un sauna, un sling que je n’ai pas eu l’occasion de tester, des glory holes bien entendu, des petits espaces avec une porte, une croix de Saint André et une cage… Je vous laisse imaginer ce qui peut s’y passer…

Après une bonne douche, nous voilà allongés sur le matelas de l’alcôve aux rideaux pour quelques massages. Sachez que vous pouvez vous procurez sur place de l’huile de massage aux parfums de tilleul ou de verveine. Ces quelques massages se transforment en gémissements sonores et jouissances du meilleur aloi si les acteurs sont doués !

Une douche et quelques jouissances plus tard, nous voilà en train de boire café et thé mis à disposition. Puis, nous descendons, tester les points de suspension. Mon accompagnateur étant aussi féru de cordes que moi-même, nous passons un agréable moment doux, chantant, et intense.

Comme dans tous les saunas, des hommes tentent leur chance. Ils sont très nombreux cet après-midi-là mais il semble que cela ne soit pas la norme. Un non clair suffit à les arrêter. J’aime bien ces lieux qui nous permettent de travailler collectivement le non (dire non n’est pas si simple) et le consentement mutuel.

Mon accompagnateur devait partir, et pensais faire de même. Le patron m’a soudoyé à coup de brioche vendéenne et de thé, et en bonne gourmande j’ai accepté de resté encore un peu. Une femme en profite pour m’inviter à son anniversaire qui aura se déroulera ici-même. Puis, le patron offre aux femmes présentes une coupe de Crémant tout droit venu du domaine de la sœur de l’autre patron. J’ai beaucoup apprécié de boire un vin fait par une vigneronne, non pas parce que le vin serait « féminin » car, soyons bien clair, un vin n’est ni féminin ni masculin, il est bon ou mauvais, mais parce que les vigneronnes sont encore trop rares.

Revenons à nos moutons. Tandis que j’étais fort occupé avec un jeune-homme, une des habitués a donné un spectacle le long de la barre de pole-danse. Je ne peux rien vous en dire, étant dans l’alcôve fermée. Mais aux yeux brillants des spectateurs, il semble que le spectacle fut apprécié. Je pars enfin, ravie de mon dimanche après-midi, une petite bouteille d’huile de massage à la verveine dans mon sac.

Pour conclure, ce sauna très convivial est très bien situé et facilement accessible en transport en commun. L’ambiance y est chaleureuse. Les patrons sont attentionnés. Les installations sont simples et efficaces. Les prix sont très abordables pour Paris. La cave donne un côté original au lieu.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le Sauna libertin et naturiste l’Exhibar (Paris), n’hésitez pas à vous rendre sur le site. Vous y trouverez des informations pratiques, une visites en images, les prix et les horaires.

Et pour terminer, voici une galerie photo de l’intérieur de l’Exhibar (les photos proviennent du site de l’Exhibar, ce n’est pas moi qui les ait prises).

Exit mobile version