Site icon NouveauxPlaisirs.fr

Critique de la bande dessinée érotique “La Déesse”

La déesse de Katian Even et Nephyla aux éditions Tabou

La Déesse est une bande dessinée doté de graphismes engageants à plus d’un titre. Dès que j’ai aperçu la couverture, je me suis dit que je voulais découvrir cet univers. J’ai apprécié le fait que le modèle dessiné en couverture ait des formes, contrairement à de nombreuses bandes dessinées où les personnages sont très minces. Voyons découvrir cette BD ensemble.

La Déesse est une bande dessinée érotique de Katia Even, qui a écrit le scénario, et mis en dessin par Néphyla. Elle est éditée par l’excellente maison d’édition Tabou, une référence de la bande dessinée érotique en France.

La Déesse est l’histoire de Nanna, une étudiante en dessin. Elle doit faire un travail sur la déesse Anann, la déesse de l’amour chez les Celtes. Ce travail ne la passionne pas, sa professeure le remarque et lui donne un talisman et quelques jours pour terminer son travail de calligraphie tout en lui indiquant que l’on ne peut travailler sur la déesse de l’amour sans sensualité.

Nanna est, en effet, un peu en chair, s’habille comme une vielle femme et n’a jamais de petits amis. Bref, sa vie est terne et sans grande sensualité. Le talisman va se révéler magique et transformer la vie de Nanna de la plus sensuelle des façons. Elle va découvrir des plaisirs insoupçonnés dans ses rêves mais chut … j’en ai assez dévoilé, je vous laisse lire la suite.

Cette bande dessinée est surprenante car d’une part cela fait du bien de voir une héroïne de BD avec un peu de chair et pas seulement une croupe à tomber et de sublimes seins. ici, Nanna a quelques kilos en trop, et est terriblement sexy de ces quelques kilos de trop.

L’histoire est aussi bien travaillée, et reste érotique sans passer dans la pornographie. Au final, la BD est bien équilibrée entre l’histoire et les scènes. On reste vraiment dans le domaine de l’érotisme et du fantasme, les sexes ne sont pas visibles explicitement, mais comme Nanna est délicieuse à croquer, il sort quelque chose de très attachant de cette BD.

La couleur est précise et franchement agréable à l’œil. J’aime aussi bien le style du dessin, Néphyla arrive à rendre Nanna vraiment vivante, sensuelle et belle à croquer. Mais la qualité du trait n’est pas constante, c’est dommage. Cela reste pour moi une bande dessinée intéressante où Nanna se transforme de petite gourde maladroite qui découvre petit à petit le sexe et la sensualité vers une belle femme épanouie.

D’ailleurs, il y a déjà eu un retirage ce qui prouve le succès de cet ouvrage. Les deux auteurs arrivent à créer un érotisme accessible et excitant avec une héroïne avec laquelle il est facile de s’identifier.

La Déesse de Katia Even et Nephyla aux éditions Tabou - Note 3,5 / 5

Au final, je mettrais la note de 3,5 / 5 à cette bande dessinée. Malgré le fait qu’elle soit bien réalisée, j’aurais aimé que les scènes aillent encore un peu plus loin dans l’érotisme, il y avait le potentiel de tremper les culottes et plus … Cela reste cependant un excellent choix pour ceux et celles qui veulent ajouter dans leur collection un bel ouvrage érotique d’une qualité certaine.

Merci à mon partenaire éditions Tabou qui m’a fourni gracieusement la bande dessinée “La Déesse” pour écrire cette critique !

La déesse

Quitter la version mobile