#10184
AndranerosAndraneros
Modérateur

L’évolution vers le Super O ne passe pas forcément par des tremblements. Chacun est différent. Dans mon cas je n’ai pas connu ces fameux tremblements sauf au tout début quand je pensais que ces tremblements étaient le passage obligatoire vers le grand O et que je me contractais un maximum pour les générer.
Ma progression s’est plutôt faite (et continue de se faire) en approfondissant peu à peu mon état de relaxation lors de la montée de mes vagues de plaisir et ma concentration sur mes sensations. Les mouvements corporels involontaires significatifs ne se sont produits que lorsque j’ai basculé dans l’orgasme.
Dans mon ressenti l’orgasme m’a pris sans autre signe avant-coureur que l’amplification de l’intensité et de la durée des vagues de plaisir. J’ai su que je basculais dans l’orgasme quand j’ai senti une forte contraction anale accompagnée d’une montée insoutenable de mon plaisir qui m’a fait perdre tout contrôle. Avant cette bascule brutale je ne ressentais que des micro-contractions que je devais accompagner pour les faire durer.
En d’autres termes,maintenant lorsque je sens couler une vague de plaisir, au lieu de chercher à l’amplifier je m’efforce plutôt de relâcher encore plus la tension que je sens monter avec le plaisir et de concentrer mes pensées sur mes sensations de sorte qu’elles occupent la totalité de mon espace conscient. Ce faisant l’intensité de mon plaisir baisse légèrement pendant quelques secondes puis la poussée reprend et me conduit une marche plus haut.
Les réactions incontrôlées ou incontrôlables me semblent venir quand l’orgasme est à la porte et qu’elle est déjà ouverte et non avant son ouverture.