#10217
SongeSonge
Participant

C’est étrange, on a peu d’interventions de femme. C’est comme si les hommes fantasmaient davantage que nous cette pratique…
Moi ce qui m’a toujours un peu déranger, c’est effectivement cette convoitise sur notre corps, cette impression d’être réduite à des orifices à pénétrer.

Et effectivement, le porno, avec notamment ce qu’ils appellent la « triple » pénétration qui semble le summum du fantasme masculin est assez symptomatique de cette projection sur notre plaisir. C’est comme s’il fallait absolument nous satisfaire en nous en donnant toujours plus. Or rien qu’avec un orifice, vous savez, vous nous suffisez amplement! 🙂

Mais je me demande aussi si ce n’est pas un manque de curiosité de notre part. Ou aussi une plus grande pudeur que de parler de nos fantasmes ou même de les avouer…