#10620
HyménéeHyménée
Participant

Bonsoir,

Non non, Andraneros, la question n’est pas indiscrète. A l’époque, ce livre m’a apporté une « preuve » : que mon désir d’absolu était légitime, même s’il n’était pas partagé. J’ai pris ce qui était écrit comme un témoignage, mais aussi comme une théorie. Et c’est sur ce deuxième point qu’un cérébral bute lamentablement et durablement : on cherche dans sa tête et pas dans son corps. Les mots sont des indicateurs vers le réel. Certains panneaux mènent à des impasses, mais ce n’est pas grave. Il faut le reconnaitre intimement, et poursuivre son chemin.

Pendant un long moment, j’ai considéré que cet indicateur « couple multi-orgasmique » proposé dans ce livre était tromperie, chimère, … tout comme j’ai considéré pendant longtemps que le Super O’ était du domaine de la légende

… pas simple …

Le Super O’ n’est pas légendaire. Il est juste difficile d’accès pour les cérébraux. Et en même temps, je crois que ce n’est pas un projet stimulant pour les non-cérébraux (les contre-exemples de ce que j’écris ici doivent être légions).

Ma compagne est bien moins cérébrale que moi. Autrement dit, elle se prend moins la tête que moi. 😀 Elle accède plus rapidement au réel. La contre-partie est qu’elle ne comprend pas vraiment l’intérêt de se fatiguer à aller chercher aussi loin que moi : l’idée de la femme multi-orgasmique est intéressante et excitante en soi, mais bon … de là à déployer une énergie incroyable pour y accéder, remettre en cause ses automatismes …

L’idée du couple multi-orgasmique a d’abord été toxique, car terriblement frustrante et pas du tout adaptée à la réalité de mon couple (et de mon corps aussi).

Mais aujourd’hui, je l’aborde avec gourmandise, sans savoir aujourd’hui de quoi on me parle (Yin & Yang partagés entre les deux corps par le souffle ?!? Euh …), et quels changements dans ma vie cela va engendrer. J’ai pas mal d’intuitions généreuses. Les sirènes m’appellent. Je suis en chemin.

Je sais juste que je souhaite rencontrer ma Muse, et me fondre en elle autant qu’elle se fondra en moi.

Une expérience de conscience modifiée, partagée, plus longue qu’un Super O’, plus étourdissante aussi. Dangereuse. Pure. Moment d’éternité.

Un beau projet, que certains d’entre vous ont sans doute déjà vécu 😀

Bonne nuit