#10707
logansanlogansan
Participant

Tortuegénitale,
Je vous rejoins sur cette réflexion, mais cette classification fait partie de notre culture et de notre éducation, c’est pour cela qu’il m’arrive de parler de déconstruction-reconstruction. Mais c’est un travail personnel sur soi.

Yastrale,
je me reconnais dans vos propos. Pour ma part, j’ai découvert ma prostate après beaucoup d’hésitations, de lecture de livre de massages coquins pour les 2 sexes (je cherchais le point G féminin pour ma douce…), puis recherches sur le net… En plus, souffrant d’hémorroïdes (enfin je le croyais, fissure en fait), je cherchais des conseils et traitement : muscler le périnée et sphincter peut aider…
Curieux de nature, mais pas encore prêt à passer le cap, il m’a fallut une frayeur sur la route (1 voiture à la casse) pour me dire : au diable ! (expression intéressante non ? :))
Et je ne le regrette pas.

Sinon, toujours en phase au petit matin avec ma prostate, avec des sensations qui s’affinent.