#10807
AndranerosAndraneros
Modérateur

@filou
J’ai eu besoin de plusieurs mois à raison de 4 à 5 sessions nocturnes par semaine pour atteindre le niveau de jouissance que je connais aujourd’hui. En outre ma progression n’a pas été linéaire mais a été une suite de progrès quelques fois très faibles, quelques fois plus spectaculaires, quelques fois suivis de périodes de régression.

Votre âge n’est pas un problème. J’aurai bientôt le même. Sur le forum du fabricant certains anérosiens heureux en orgasmes annoncent 10 ans de plus.

Votre prostate ne risque rien si vous utilisez le masseur en respectant les consignes données par le fabricant et répétées sur ce site. Si vous lubrifiez abondamment votre rectum et le masseur avec des produits de qualité et si vous n’utilisez que la force de vos muscles locaux pour faire bouger le masseur vous ne vous ferez pas de mal.
Si vous ressentez une gêne lors de vos sessions ou après, donnez à votre prostate une période de repos. Si cette gêne persiste n’hésitez pas à consulter votre médecin. J’ai bénéficié l’année dernière d’une biopsie prostatique. J’ai attendu 3 semaines et j’ai repris mes sessions sans aucun problème.

Par contre « la peur de réveiller mon épouse » me paraît être une vraie difficulté. Cette situation est génératrice de blocage et ne vous permet pas de vous laisser aller, de lâcher prise. Ce point est important. Vous avez eu l’occasion de nous expliquer les réticences explicites de votre épouse sur ce sujet. Pour atteindre le Super O’ vous devrez renverser ou contourner ses blocages.

Soit vous vous libérez et vous acceptez l’idée d’être surpris en pleine jouissance. Vous aurez alors l’occasion d’une explication qui sera d’autant plus facile qu’elle pourra constater et votre épanouissement sensuel et le maintien de votre attachement à son égard.
Soit vous ouvrez la discussion en lui rappelant combien vous l’aimez, en lui expliquant votre quête de l’épanouissement sensuel et, afin de bien marquer que vous respectez ses réticences, en lui proposant de faire de temps en temps chambre à part pour ne pas la déranger.

Ma femme sait que j’utilise des Aneros. Elle en a été très inquiète. Nous avons une discussion où je l’ai rassurée sur mon attachement et mon orientation sexuelle inchangée. Je prends soin de lui montrer régulièrement des signes d’amour et de rendre visible mon désir pour elle.
Jusqu’à récemment elle ne donnait pas l’impression de s’intéresser à ma nouvelle pratique. Cependant elle a constaté « avec excitation » que je suis devenu beaucoup plus sensible à ses caresses et que j’ai fait « beaucoup de progrès » pour lui donner du plaisir. Elle commence à me faire des caresses anales qui restent timides, mais ce n’est qu’un début.

En un mot elle se sent rassurée et semble comprendre que ma quête contribue à enrichir notre relation. A sa manière et à son rythme ma femme accepte ma quête et l’idée que cette quête contribue à renforcer notre couple par mon nouvel épanouissement et ma nouvelle compréhension de ce qu’elle peut ressentir quand nous faisons l’amour.