#10851
logansanlogansan
Participant

Pas de bruit ou musique douce, et dans le noir, ça aide.
En position allongée, assez droit, de façon à ne pas casser les lignes d’énergies.
Je commence par des respirations abdominales profondes, en m’imaginant dans un cocon de protection. Puis, à chaque inspiration, une pensée positive, à chaque expiration, une pensée ‘négative’ (exemple : calme…. stress…)
On peut aussi fixer son attention sur le rythme sanguin si celui-ci se fait entendre. Le but est de faire le vide dans les pensées parasites.
Et si tout va bien, il n’y a plus qu’à se laisser envahir par ses propres sensations.