#11002
TortuegénitaleTortuegénitale
Participant

Bonjour à tous, je ne sais pas comment lancer un nouveau sujet, quelqu’un pour le créer ? au nom de « Pornographie »

NE PAS LIRE SI VOUS ETES DEBUTANT, CE N’EST PAS LE MOMENT

Alors voilà, là ça ne va pas du tout. J’ai repris contact avec la pornographie vidéo depuis l’été dernier, simplement à travers l’univers d’Erika Lust. Je refusais jusque hier, volontairement, de revenir sur les plateformes type youporn, redtube, pornhub, xvideos, xnxx, etc…

Hier j’ai décidé de réessayer, parce que je voulais voir Deep Throat sorti en 1972, film qui fait partie du Golden Age of Porn (d’après Erika Lust dans son ouvrage intitulé Good Porn). Sauf que.. je ne tombe pas du tout sur ce film, mais sur une ribambelle de vidéos sauvages, sur le site xnxx, avec des visages de femmes démaquillées, forcées à des fellations profondes.

Ma curiosité est alors devenue une sale gosse, elle m’a conduit sur une des vidéos proposées. Je suis profondément traumatisé par ce que j’ai vu. J’ai pleuré, tremblé, cherché à comprendre ce que j’ignorais à-moitié : le viol. Je ne connais pas le contexte de cette vidéo, mais en venir à filmer, à 3 hommes, une jeune, qui en pleure, qui ne peut pas faire autrement que de subir, qui tremble de peur, là c’était trop. Le pire : les commentaires positifs, et le 99% de « j’aime », heureusement quelques indignations en commentaires. Mais des commentaires comme : « et après, ils la sodomisent, encore mieux », en anglais. Il me vient un dégoût pour la « force », la possibilité même qu’a mon propre sexe de commettre de tels actes. J’ai eu envie de me crever les yeux.

Je ne vous cache le profond paradoxe, mon pénis s’est dressé, et mon ventre s’est noué. Je stressais, m’indignais, avais envie de me battre, et en même temps mon pénis se dresse ? Je suis face à un cauchemar. J’ai très peu dormi, les images reviennent encore. J’ai l’impression que je viens de ré-apprendre que le monde est fou, les états-unis encore plus (je plaisante à moitié).

Je suis désolé, ce message ne s’inscrit pas dans une démarche rose, c’est un bonbon noir. Je fais ce message de manière personnelle, si je ne le partage pas, cela va me tuer ma sexualité à vie (j’ai l’impression). Je suis néanmoins heureux de pouvoir partager l’horreur, de me dire que je suis compatissant, de pouvoir comprendre, rien qu’en moi, le conflit entre désirs masculins primaires (là c’était surtout du réduire-à-un-masturbateur la bouche d’une jeune femme, avec des agissements dignes des chimpanzés) et le besoin de sécurité féminin.

Put*** quelle horreur, c’est à se fracasser le crâne contre un mur, j’en peux plus, je m’en veux terriblement d’avoir vu cela.

C’est un peu un appel à l’aide, je suis navré pour ceux qui se sentent pas capables de m’aider, ce genre de réalité humaine est difficile.

Je vous remercie d’avance.

PS: je ne sais pas si les femmes présentes sur le forum, aussi, peuvent m’aider.. essayer de me parler de leurs questionnements, leur vécu sur le viol.