#11004
logansanlogansan
Participant

Jeune Padawan, le monde cruel de découvrir tu viens, l’humanité, pas si civilisée, n’est.

La violence sexuelle te fait de l’effet physique et te dégoute l’esprit, je t’en félicite, mais tu n’en reste pas moins homme et donc avec une part bestiale. Je pense cela normal. Que tu veuilles dominer cette partie me parait aussi très louable. Mais nous sommes jeunes sur l’échelle de l’évolution !
Le monde n’est pas parfait et il y a de la violence partout, regardes les infos, tu verras.
Alors digères, prends en ton parti, et continues d’assumer cette cérébralité qui te définit. Fais tes ‘ronds dans l’eau’ (mon expression pour dire que les gens qu’on côtoie prennent un peu de nos idées) dans ton entourage en rapport avec ce que tu es et pense de bien, et le monde changera dans les quelques milliers d’années qui viennent (j’aurais pu dire millions, mais je me veux positif ;))

Je ne peux rien te dire de plus, je suis un homme aussi, plus cérébral que d’autres (un point commun ici je crois) mais avec ma part d’ombre aussi. Mon fantasme de lâcher la bride à ma colère et à ma violence parfois, tout en sachant que cela ne résoudrait rien, et créerait même plus de problèmes. Le monde actuel est ainsi fait.
Je sais aussi que cette bestialité m’a plusieurs fois permit d’user de non-violence : 3 à 4 fois, j’ai arrêté des bagarres simplement en m’interposant et en laissant affleurer la violence possible qui m’habite, à chaque fois j’ai fait peur à l’autre. Pourvu que cela dure, car la prise de conscience du risque encouru m’a ensuite toujours fait flipper.

Pour finir, la violence sexuelle fait partie de cette envie de dominer l’autre, il paraît même que certains(nes ?) n’arrivent à jouir qu’ainsi… Je n’ai aucune solution, seulement un conseil : trouve ta place dans ce monde, prend le temps de te connaître. Tu n’auras pas moins peur du monde, mais tu auras moins peur de toi.

Que la force soit avec toi.