#11072
TortuegénitaleTortuegénitale
Participant

Ma douleur est-elle bien localisée sur les testicules.

Je suis en érection à chaque fois que je me micro-réveille la nuit. Je bande souvent, et mon corps est érotisé (tétons) de plus en plus souvent. Parfois il y a des périodes sans rien du tout. Enfin passons..

Ce week-end : Éjaculation très abondante (rare) avec utilisation du share; jouissance intense (yeux grand ouvertes, gorge nouée, transpiration, et visage rouge je présume, chaleur extrême).

Je n’ai pas présenté mon opinion en rédigant mon message : je pense que je suis en super-activité masturbatoire. Je suis passé de deux-trois éjaculations/jours à une-deux éjaculations/jours, avec une-deux séances analo-prostatiques/semaine. Autant dire que j’ai gardé mon appétit autosexuel.

Cette douleur est largement supportable, ça ne me plie pas en quatre. J’ai l’impression qu’il se modifie des trucs, globalement (c’est la pensée qui vient quand je suis en cours).

Évidemment ça ne pourra pas durer pendant 50 ans. Disons que je suis très impliqué dans mon désir pour le moment ! Mais je ne force rien.

Conclusion : c’est loin d’être alarmant.