#11587
AvatarGarrett
Participant

Je pense justement qu’un plaisir gratuit, immense, illimité comme celui-là, n’a pas de récompense. C’est en vous lisant (au moins 6 fois) que je dégage ceci.

Dans la masturbation, la jouissance culmine pour nous laisser dans cette phase de repos, d’inaction. C’est un peu la mort après la vie si je puis dire grossièrement, la récompense c’est le repos, la fatigue, on a donné et on nous reprend, l’enseignement est grand.

L’orgasme prostatique ne serait-il pas la vie éternelle ? Euphorisant sur le moment présent, éternellement, mais qui ne laisse aucune trace, n’ayant ni début, ni fin. On ne donne rien que l’on ne nous reprend. L’énergie reste dans le corps comme vous dites. On apprend rien.