#13608
Avataranjou42
Participant

Bonjour,

Et merci infiniment d’avoir pris le temps de répondre…

Pour tout dire, je ne me remets toujours pas de notre expérience et j’y pense souvent dans la journée… J’ai hâte de recommencer…

Je pense sincèrement que le fait d’avoir pu réellement commencer en couple m’a libéré de la « contrainte » des recherches en solo…
Pour autant, ce qui est intéressant, c’est que du coup j’ai appris pas mal de choses en pratiquant en couple : Cela m’a permis d’abord de repérer cette petite boule magique.. Je crois en effet qu’avec les stimulations de Marie, avec son doigt, le Billy et le Share, que je saurais mieux maintenant où m’orienter pour aller directement au plaisir…

Ensuite, il y a une chose aussi indéniable… C’est que lorsque je faisais mes tests en solo, ben… Je faisais des tests…
Ce que je veux dire c’est que je n’étais pas du tout orienté Plaisir, mais plutôt expérience…
Et j’ai pu me rendre compte avec Marie comme le fait de s’abandonner au plaisir, le fait de le pratiquer avec l’amour de ma femme, m’a permis d’immédiatement rentrer en condition…

Alors qu’en solo, je n’étais pas en condition de « me faire l’amour », mais vraiment dans l’expertise et la découverte pure et simple.
Et là aussi, je crois que je vais rééssayer en solo, mais en y mettant de la sensualité, et surtout, en ayant envie de le faire, plutôt que de le faire pour le faire…
Je pense que cela participera grandement à une certaine décontraction, plutôt que de m’énerver tout seul…

Mais encore une fois, il faut visiblement du temps, ce dont je ne dispose pas énormément… Mais je vais gérer… Et surtout, je crois que je vais vite investir dans un aneros pour cela…

Je rebondis sur un de vos commentaires… Oui, c’est vrai que depuis cette séance, je me sens pousser des ailes… J’ai la sensation d’avoir libéré quelque chose en moi et donc, j’ai la sensation d’être beaucoup plus souvent dans le désir, l’envie, tout au long de la journée, qu’auparavant…
Cela en devient même un peu embêtant, car je passe de longues heures sur le net dans la journée à la recherche de produits, d’expériences, de témoignages, au lieu de bosser (Mais c’est moi le boss….:))

J’ai la sensation que cela a eu un bienfait et à réveillé ma libido… En tous les cas, je me trouve beaucoup plus de vitalité… Est ce la découverte de ce type d’orgasme qui joue sur mes pensées? Est ce plus physiologique, et le fait que la purge de la prostate améliorerait la vitalité sexuelle?

Je m’en suis rendu compte également au cours d’une masturbation en solo sous la douche, qui m’a procuré un plaisir plus important qu’auparavant…

Nous avons continué à en parler avec Marie sur les jours suivant la séance… Il est vrai que ce qui nous bloque un peu, c’est la perte de spontanéité de l’acte, notamment du fait de la préparation nécessaire… Et dont il n’est pas question de se passer !

Alors je réfléchis à ce souci… Je disais à Marie que ce qui pouvait être embêtant, c’est que moi je pratique un lavement un soir, et que elle ne soit pas du tout sur la même longueur d’onde… Je lui disais alors que je craignais un peu de me retrouver frustré si je pratique cette préparation, et qu’elle se mette à ronfler à mes côtés (nous sommes tous les deux chefs d’entreprise et je dois bien avouer que les journées sont longues, épuisantes, et que je comprends parfaitement Marie lorsqu’elle est exténuée le soir)…

Aussi, je lui ai proposé la chose suivante : pratiquer un lavement assez régulièrement, pour ne pas dire quasiment tous les soirs… J’imagine qu’avec de la technique et une bonne organisation, je devrais pouvoir raccourcir le délai de préparation…
Et tout en acceptant que des fois cela serve, et des fois non…. Mais je me dis qu’ainsi, j’intégrerais cette préparation dans mon hygiène quotidienne, et que si à un moment, l’envie commune se fait sentir, il n’y aura plus qu’à…

Donc, pour vous, est il possible et sans contre indication que de pratiquer cette préparation là tous les jours?

Bien sûr, nous pouvons continuer de « programmer » l’acte… Mais franchement, c’est un peu ce que nous trouvons gênant… Parce qu’il faut se trouver à deux dans les mêmes dispositions, et c’est pas toujours facile !

Nous avons également échangé sur le fait que malgré cette découverte et ce plaisir intense, nous n’allions pas pour autant arrêter nos échanges plus « conventionnels »… Et notamment Marie, qui m’a donné 4 orgasmes sans que j’ai la moindre érection, m’a bien précisé qu’elle ne voulait surtout pas perdre le fait de me sentir fermement en elle… Ce que je comprends fort bien…

Disons que nous allons peut-être devoir « programmer » quelques séances, tout en continuant nos jeux et notre sexualité habituelle, qui sont également de très bonne qualité…

En ce qui concerne le lubrifiant, je vous remercie sincèrement de vos conseils…
Mais je souris, car la préparation au beurre de Karité ressemble quand même bien à un laboratoire de chimie…
Déjà que j’ai du mal avec le temps de ma propre préparation sur l’effet de spontanéité, mais m’imaginer réaliser cette chimie, avec en plus deux enfants à la maison qui ne cessent de se servir dans le frigo… 🙂

Je connais le beurre de Karité et il est vrai que son odeur est agréable… Ceci étant, nous n’avons pas été gêné par celle du lubrifist, qui est totalement inodore, tout juste peut-être avec un petit goût sucré… Mais cela peu effectivement ajouter un peu plus de sensualité…

Par contre, grâce à votre réponse, j’apprends du coup que vous insérez directement du lubrifiant dans le rectum…
Et il est vrai que je n’ai pas du tout tenté cette technique, le lubrifiant ayant été juste « posé » à l’entrée, et sur les sex toy…

Est ce que le fait d’insérer du lubrifiant dans le rectum améliore encore les choses?

Votre description des suppositoires de lubrifiant me plait bien… Je vais donc aviser… Et je m’imagine aussi déjà avec ceux congelés, qui doivent sans doute créer un bel effet dans l’attente de leur fonte… L’idée me plait…

En ce qui concerne le J-Lube, j’avais aussi vu les tests… Mais exactement pour les mêmes raisons de temps de préparation, j’avais abandonné l’idée du lub en poudre…
Par contre, l’utiliser pour se masser le corps avec doit être très excitant et sensuel…

Ceci m’amène une nouvelle question « technique »… Vous pratiquez vos séances de plaisir dans une baignoire? Ou une Piscine?

Je plaisante, mais il est vrai qu’entre la jouissance de madame, et l’utilisation pour des massages, du J-Lube par exemple, plus du beurre de Karité et de l’huile de massage, il va falloir changer de matelas tous les 15 jours…

Cela peut paraître tout bête, mais comment procédez vous pour régler ces désagréments « liquides » et que le confort reste agréable?
Vous pratiquez en dehors du lit? Sur une alèse qui ne doit pas être très agréable?
Vous pouvez me dire comment vous vous organisez à ce sujet « logistique » ?

En ce qui concerne le Billy, je vous avoue ne pas avoir fait attention… D’abord parce qu’il a été quasi exclusivement utilisé par Marie sur moi…

Ce que je peux dire, c’est que par deux fois, je me suis retrouvé à genoux, bien assis sur le Billy… Il reposait donc par son extrémité sur le matelas. Le Billy, contrairement aux toys dédiées aux femmes (Mono, Ina, etc…) dispose d’une « corolle » à sa base qui empêche son insertion totale par sécurité.

Et ce Billy n’est pas très long… Donc, le fait de l’avoir appuyé par son extrémité sur le matelas (en position à genoux et assis dessus) et l’effet de la corolle qui vient s’appuyer fermement contre l’anus, évite à mon sens le désagrément que vous décrivez. En tous les cas, ni moi, ni Marie ne le tenions, et je n’ai pas eu ce souci de retournement… Il était bien en place… Et je n’avais qu’à faire de légers mouvements en avant, ou en arrière, pour positionner le Billy aux endroits les plus sensibles… J’avais choisi la vibration qui me convenait (notamment celle qui pulse à intervalle régulier, pas trop fort, qui me fait littéralement grimper au rideau) et n’ai pas eu à y toucher….

Je me permettrais de tester, notamment sur mes découvertes en Solo, et vous ferais un retour à ce sujet…

Merci encore pour ces échanges… Et les quelques réponses « techniques » que vous pourriez me fournir…

Cordialement.