#13667
Avataranjou42
Participant

Bonjour,

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour le lien transmis en MP

Je vais tester et vous tiendrais au courant.

Je profite d’une nouvelle question suite à la continuité de nos « recherches » avec Marie.

Je suis assez surpris et vous décris mon souci.

Que cela soit avec son doigt, ou avec le Lelo Billy, mon épouse est obligée d’aller assez loin, mais vraiment très loin pour que je puisse ressentir du plaisir.
Marie m’indiquant même qu’elle lui semble avoir le doigt trop court pour aller chercher cette petite zone de plaisir.
Pour le Billy, je suis obligé de vraiment le pousser fort contre sa corolle de sécurité pour sentir ses bienfaits sur une zone à priori érogène, située sur la face supérieure de mon ventre (en direction du nombril).

J’ai également fait un test en solo. Je suis arrivé à un bon orgasme, mais sans commune mesure avec les premiers ressentis avec Marie, avec un écoulement très important de liquide par mon sexe, sans spasme, mais en jet continu.

Et j’ai un doute qui m’habite….

Ayant lu un peu partout que la prostate se trouvait finalement assez proche de l’anus, je me demande si nous ne sommes pas en train de faire erreur et si nous ne sollicitons pas un autre organe. Notamment la vésicule séminale.
Certes, cette sollicitation me donne du plaisir, mais on est loin des 4 orgasmes atteints la première fois et décrits dans mon premier message.

Je suis incapable de savoir ce qui a coulé de moi en une telle quantité.
J’ai ressenti une vague très chaude monter dans mon urètre, et l’écoulement a été long, je dirais près de 10 secondes, de manière régulière et très liquide.

Je ne sais pas déterminer si il s’agit de liquide séminale ou du sperme. Mais la quantité était très importante, je dirais pas loin de 30 à 40 cl. Et suis certain que cela n’était pas de l’urine par exemple.

D’où ma question, sommes nous réellement sur la bonne voie ?

Notre première séance décrite dans mon premier message, j’ai pu ressentir 4 véritables orgasmes, forts, sans érection, avec visiblement un peu d’écoulement que Marie prenait pour du sperme, alors que je pense plutôt à du liquide séminal.

Toutes nos autres séances qui ont suivi m’ont amené du plaisir, mais assez loin de la première séance. Et en tous les cas, pas de multiplicité des orgasmes.

Donc, je résume.. J’ai bien une zone visiblement assez érogène, mais qui me semble assez loin pour ne pas être la prostate.
Si ma femme n’arrive pas à l’attendre avec son doigt, si le Billy demande à devoir être poussé assez loin, cela ne me semble pas très normal. Et je me dis que nous ne sommes pas sur la prostate.

Ayant lu beaucoup de choses, et le trop d’informations tuant l’information, je me demande où j’en suis en fait.
Je me demande par exemple si je n’aurais pas simplement, lors de cet important écoulement, fait une « purge » de ma prostate, par sollicitation de la vésicule séminale.

Sans être anatomiste j’imagine, auriez vous quelques infos à ce sujet ?

Nous allons continuer nos explorations, mais si vous avez des pistes de réflexion, je suis preneur.

Cordialement