#14055
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je me réjouis @Theghosssst que vous continuiez votre apprentissage avec constance et méthode. Je me réjouis encore plus de lire que vos sessions vous apportent un plaisir de plus en plus intense.

Selon mon expérience, aussi utile qu’il puisse être le suppositoire de glycérine ne me paraît pas nécessaire. Si vos selles sont régulières un lavement à la poire et à l’eau tiède est suffisant pour garantir une session confortable.

La suite est beaucoup moins simple à écrire.

Voilà un signe qui montre que vous faites la découverte d’une intensité de jouissance que votre organisme n’a pas encore vécue. Vous semblez être à la porte du Super 0′. Vous nous décrivez les symptômes qui accompagnent l’orgasme prostatique. Vous avez fait un sacré chemin depuis 6 mois. C’est magnifique.

Il vous faut maintenant vous habituer à une telle intensité de jouissance, accepter toujours plus de « perdre les pédales » et vous efforcer peu à peu, lorsque vous sentez ce plaisir monter et vous envahir, de vous enfoncer encore plus dans la détente et dans l’abandon sans aucune autre pensée que le désir de cette énergie orgasmique. Cette forme d’effort peut prendre un peu de temps mais c’est une clé dont vous avez besoin pour ouvrir la porte de l’extase.

Au début de votre cheminement vos séances n’étaient pas très régulières en raison de vos contraintes de vie. Le sont-elles plus maintenant ? Vous ne nous dites pas avec quel modèle vous faites vos sessions. Vos progrès vers l’orgasme prostatique sont-ils partagés par votre femme ? Vos réponses intéresseront certainement tous nos amis qui progressent lentement et éventuellement solitairement vers le Super O’.

Enfin continuez à vivre votre fantastique expérience comme vous nous le dites dans votre dernier paragraphe. Soyez heureux de toutes ces sensations nouvelles qui vous noient dans le plaisir. Vous sentez que vous avez encore du chemin à faire. Je suis persuadé que vous le ferez.

A très bientôt. Bon cheminement @Theghosssst.