#14215
Avatarhector
Participant

Bonjour à tou(te)s

Avant de me lancer dans la description de mes premières séances, je voudrais juste abonder dans le sens d’@Andraneros et conseiller à @Nomade de prendre un peut plus de temps de repos. Prendre le temps d »couter son corps c’est aussi chercher à identifier les sensations moins agréables aussi afin d’éviter de potentiels problèmes futurs.

Pour ma part, j’en suis à trois session avec l’helix et quelques une sans rien,mais j’y reviendrais. Je ne sais pas si j’ai une bonne connaissance de mon anatomie anale, mais j’ai découverts les plaisir de la stimulation de cette zone il y a bien longtemps (presque aussi longtemps que la masturbation ;). J’ai donc déjà essayé quelques doigts, plugs et autres sex toys comme le share qui permettent d’atteindre des orgasmes plus intense.
J’ai par ailleurs déjà eu des sensation de plaisir pendant mon sommeil, au fond de mon anatomie qui m’ont mené à mouiller mes draps, genre, endormie, bien détendue, le sexe qui gonfle coincé entre le corps et le matelas, une sensation de chatouille au fond du rectum…

Venons en a l’hélix. Ma première séance c’est passé sans problèmes, lubrification à la seringue et sur l’helix et hop, en place.
J’ai rapidement eu des sensations agréable en moi, puis des contractions et spasmes plutôt violent du bassins. J’arrive facilement à reproduire cette état, somme toute intense, mais, je n’ai pas de sensation de plaisir à ce moment la, pas d’onde de chaleur, rien 🙁
J’ai juste besoin de contracter un peut (contraction anale), de chercher et zou, ça se met en route mais ça semble plus mécanique qu’autre chose.
Toujours est t’il qu’au bout d’environ 1h30, j’ai décider d’attraper mon sexe pendant les spasmes et de le laisser aller et venir entre mes doigts. J’ai alors obtenu un très bon orgasme.

La deuxième session, une semaine après, même position (sur le coté), sensation pré-spasmes plus intenses, plus plaisantes mais rebelote quand il y a spasme, il n’y a pas de plaisir intense… Pourtant, il y a quand même une sensation de bien être après, et pendant, il y a comme un truc qui fait que je sais que c’est bon, mais je ne le sens pas… Toujours est il que pendant une série de spasmes, mon sexe à frotté le lit j’ai eu un bien bel orgasme classique m’arrachant quelques râles de plaisir, et pourtant je suis pas du genre expressif.

Pour la troisième, j’ai décider d’arrêter de cherchez les spasmes et de me concentrer sur les sensations. Mais au bout d’une petite heure, j’y revenais 🙂 Puis madame m’a rejoint et je me suis occupé un peut d’elle avec les mains. Quand elle a eu du plaisir, j’ai chercher les spasmes que j’ai eu sans difficulté, pour un effet synchro bien agréable. J’ai pu reprendre après et recommencer ce petit manège. Je n’ai pas contre pas eu d’érection suffisante pour pouvoir la pénétré, peut être à cause d’une envie d’urinée qui est venue ou des 2h30 à 3h que tout cela (solo + duo) à duré.
Je n’ai toujours pas de sensation de plaisir pendant les spasmes, pas physique en tout cas, mais il se passe quelque chose d’agréable quand même, encore plus agréable quand partagé 🙂

Entre ces séances, j’ai des retours de sensations périodiques jusque plusieurs jours après. Des sensations agréables, comme celles procurées par le contact de l’helix. Cela se réveil plus ou moins part hasard mais les vibrations de la voitures ou des contractions internes sont des facilitateurs. Je peut alors jouer avec mes sensations en essayant différentes contractions plus ou moins intentes et plus ou moins longue. J’ai par exemples réussi dans cette état à avoir des petit mouvement à la base du pénis assez sympathiques ou des petites contractions, petits spasme qui ne tiennent pas longtemps.

Je sens bien qu’il y a du potentiel, mais j’ai l’impression que certaines sensations ne montent pas au cerveau ou que celui ci les bloques. On verra ce que donne la suite.

Sur ceux, amusez vous bien 😉