#14348
AndranerosAndraneros
Modérateur

Votre expérience met bien en évidence le rôle du cerveau dans notre progression orgasmique. Si nous parvenons à mettre en place de nouveaux repères notre plaisir suit tout naturellement la nouvelle voie que nous lui traçons à condition que nous le laissions se développer librement en lâchant prise, en abandonnant le contrôle.

Le paradoxe est de donner à notre plaisir une nouvelle voie à suivre et surtout de ne plus le conduire quand il s’y engage…

Bon cheminement @BruceWayne.