#14356
BruceWayneBruceWayne
Participant

Nouvelle séance aujourd’hui:
– retour à mon Helix Syn
– musique de relaxation et lorsque celle-ci s’est terminée, j’étais déjà en train de goûter aux plaisirs de mon Aneros, avant même de passer sur la musique « transe »..

Au bout d’un moment, remanquant un plateau (contractions et frissons de tout le corps, vague de plaisirs et chaleurs, quasiment des super-O mais pas tout à fait), je décide de couper la musique et de me concentrer sur les sensations au niveau de l’Helix sur ma prostate. Et bien m’en a pris, j’ai laissé faire, tout doucement, simplement en « écoutant » mon corps, une vaguelette de plaisir qui a pris son temps et a grossi, grossi, grossi.. jusqu’à quasiment m’emporter:j’ai même réussi à me détendre totalement, sans me tétaniser, presque en étant de relaxation totale, tout en sentant une vague de plaisir intense monter de ma prostate vers mon plexus solaire pour iradier vers le reste du corps. C’est d’ailleurs comme ça que je vais essayer de « visualiser » le plaisir de l’Aneros à l’avenir, un peu comme si l’Aneros, de par ses mouvements, injectait du plaisir dans la protaste qui ensuite est aspiré au niveau du plexus et redistribué.

Je crois bien que j’ai enfin atteind un super-O (j’étais épuisé pendant plusieurs minutes).

Au final, le support « musique » m’a beaucoup aidé à progresser dans mon voyage helixien, mais il est maintenant nécessaire que je me détache de ça, pour me concentrer sur les sensations et ne pas juste me laisser porter par une musique qui ne sera jamais totalement en accord avec mes sensations.