#14983
HyménéeHyménée
Participant

Bonsoir @Nomade,

Désormais pendant mes sessions je peux alterner successivement mini ô , puis lorsque je redescend de la lune ou j’y était partie pendant mon ascension vers l’orgasme , j’enchaîne une masturbation classique , avec éjaculation , sauf que là cela ne coupe pas mes sensations prostatique , du coup , je peux repartir avec les même sensations et relancer une boucle vers un mini ô … et ainsi de suite …. bien entendu j’ai toujours une période réfractaire … c’est juste le temps d’avoir a nouveau un mini ô et hop j’enquille une autre masturbation … que je ne force pas , cela dure aussi longtemps que possible …

Alors là, je vous trouve effectivement lunaire 😀 Jamais vécu un truc pareil !

Je suis plutôt de l’école NXPL, qui ne préconise aucun attouchement sur les génitales, encore moins la masturbation jusqu’à éjaculation.

Mais à vous lire, j’ai l’impression que vous fonctionnez sur des cycles courts, qui se renouvellent plus rapidement que les miens. A chacun sa physiologie. 🙂

Aujourd’hui, je suis focus sur les orgasmes profonds, et qui aboutissent sur un orgasme éjaculatoire qui se déclenche je ne sais comment. A la fin, j’ai une envie folle d’éjaculer, mais je m’en empêche pour que justement mon corps aille chercher le déclenchement là où je ne m’y attends pas. Cela me submerge à l’improviste : je ne sais jamais quel orgasme aura le dernier mot.

Par contre, je me retrouve dans ce que vous décrivez : j’aime bien après coup laisser mon corps rempli de désir. En fait, les orgasmes successifs me mettent en état de transe, et j’ai conscience qu’en sortir prend du temps. Je mets disons … euh … cinq ou dix minutes à atterrir (en fait, je sais pas), avant de me dire qu’il est temps de me libérer du jouet qui m’a fait décoller.

Cet état de transe est assez décisif, et « retournent » ma perception vers mon intériorité. Je suis pris de toute part et je le sais. Je le sens. C’est merveilleux.

Quand je vous lis raconter votre expérience sur plusieurs heures, j’ai l’impression que nous partageons ce même état de conscience modifiée, mais chacun en adéquation avec sa propre physiologie.

J’ai l’impression d’avoir détecté cela dans ce que vous écrivez. J’ai l’impression que vous êtes en train de vous inventer un chemin très personnel pour atteindre les super’O. En cela, votre aventure est fascinante à suivre 🙂

Merci pour le partage

Bonne nuit