#14987
luckylucky
Participant

B’jour hyménée,

Merci de me faire part de votre ressenti, c’est super ! C’est vrai que l’ouverture et les vagues orgasmiques de plaisir ne peut que rapprocher de la féminité celui qui s’ouvre au plaisir prostatique.
J’ai l’impression que c’en est même une condition sine qua non.
Hier j’ai trouvé quelques images sur internet de femmes en plein orgasme. Ces images ne m’ont pas quitté de toute la matinée. J’ai comme l’impression que ces femmes qui jouissent font echo en moi à une femme ou la femme qui jouit. Comme s’il existait une Julie intérieure à moi et qui ne se cache plus ou de moins en moins. Si je vous jure, et je ne suis pas schizo.
Bon, donc voilà ! Ah là là, la prochaine session…. vivement !!!

A bientôt
Lucky