#15047
luckylucky
Participant

Bonsoir Hector,

Je suis un être entier. Ma part féminine fait partie de moi. Julie l’intérieure, comme je l’appelle, je la personnifie, histoire de mieux l’appréhender. Je peux même le devenir peut-être le temps d’un instant, l’instant d’une soirée, par un jeu de rôle possible, mais je ne le serai jamais totalement, car ça va à l’encontre du réel et parce que je suis un homme et donc que j’ai aussi une part masculine. Quant à la part masculine qui est évidente et première, je dirais, parce que conforme à la réalité, j’essaie de l’assumer aussi. C’est plus facile, enfin, du moins jusqu’à présent.
Il faut un équilibre.
Ce que je voulais dire à propos de Julie, c’est qu’elle représente en quelque sorte un idéal féminin qui est à la fois une sorte de modèle inconscient qui se superpose à l’image des femmes aimées. Une autre idéalisée qui est représentée par les femmes de la réalité….. C’est juste le combat féministe qui nous atteint. Les féministes ne voulaient plus de ce rôle idéalisé de la femme par cette société d’hommes, elles n’étaient pas ça. Aujourd’hui, les hommes disent eux aussi, nous ne sommes pas ça non plus. La virilité incarnée qu’il a également fallu subir.
Nous sommes des êtres à part entière, plein de masculin et de féminin. Chacun à son rythme, à sa manière, devrait trouver son équilibre sans se laisser contraindre par la morale et le jugement, mais bon cela n’est guère facile.

A bientôt
Lucky