#15053
luckylucky
Participant

Bonsoir tous,

C’est quand même étrange ! Si je me force à ne rien faire, alors les contractions ont lieu sans que j’en sache quelque chose sinon que l’aneros bouge, et qu’au final mon muscle est bien contracté quand j’en prends conscience. Mais il est contracté depuis quand ? Ben, j’sais pas ! C’est pas moi ! Non, non !
Mais pour arriver à ceci que mon corps contracte sans moi, on dirait qu’il faut lui apprendre d’abord. Et l’on dirait qu’il faut se perdre dans tout plein d’expériences qui n’ont pour seul but que de faire admettre au corps que la prostate est un organe de jouissance.
On dirait que lorsque l’on atteint ce point, il est primordial de ne rien faire. Ou plus précisément faire Rien et surtout pas fourrer son nez où il faut pas, c’est à dire se polariser sur ce que le corps fait !
Juste ressentir et laisser aller. Je crois que je viens de comprendre quelque chose à vous lire. Il ne faut pas se laisser pénétrer par l’aneros, il faut se laisser pénétrer par tout et même les pensées ne doivent pas être dirigées. Juste sensations, ouverture et basta !

Anerosement votre
Lucky