#15210
AndranerosAndraneros
Modérateur

Par là-même je crée des mouvements, dans un premier temps sans m’en rendre compte, sur l’aneros qui bouge. Je le sens bouger et puis il bouge tout seul…Je les sens, les caresses sur la prostate, l’aneros bouge tout seul. Ca devient de plus en plus fort… A une caresse plus intense que les autres, je fais une contraction volontaire où il me semble mettre l’aneros en contact avec ma prostate. (Avant l’aneros était en contact avec ma prostate aussi, mais c’est comme si je le percevais à peine). Je maintiens une pression sur la prostate… Le contact avec la prostate donne un plaisir intense. C’est comme une brûlure… Le contact avec la prostate fait mal tellement c’est fort et le plaisir est de plus en plus fort…

D’après la description que vous faites de votre montée vers l’explosion orgasmique Vous semblez avoir une conscience aiguë de la pression du masseur sur votre prostate. En localisant ainsi la source de votre plaisir vous accroissez l’intensité de vos sensations et accélérez votre immersion dans la jouissance. C’est tout bénéfice pour l’expérience et pour votre quête du plaisir ultime.

Mais je me demande si l’intensité de votre perception du massage n’est pas en partie la conséquence d’une certaine irritation de vos tissus due au manque de lubrification interne du rectum. Vous nous avez dit qu’après avoir fait divers essais vous ne supportiez pas la lubrification de votre rectum. Je ne me souviens pas que vous ayez essayé le beurre de karité que vous pouvez utilisez sous forme de quasi-suppositoire. Ma réflexion vous paraîtra bien terre-à-terre mais je pense que vous ne risquez rien à faire un essai. Je vous mets le lien vers la description de ma méthode de lubrification.

Il est de toute façon évident que la seule intensité extraordinaire de vos sensations, de la surcharge de vos circuits nerveux à l’engorgement sanguin des vaisseaux et des organes, est en elle-même une source de « douleur » tant les flux « normaux » sont dépassés pendant vos sessions. Cet phénomène devrait normalement s’atténuer peu à peu.

Bon cheminement @lucky.