#15376
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je pense que vous avez compris @benoit que le cheminement vers le Super O’ requiert une qualité paradoxale qui est d’une part d’engager chaque session avec beaucoup de désir et d’excitation sexuelle pour ouvrir l’appétit orgasmique de votre cerveau et d’autre part de ne surtout pas chercher ni attendre l’orgasme. Ce paradoxe, difficile à dépasser pour de nombreux débutants, se retrouve à chaque étape du cheminement et bien évidemment à l’obtention des fameuses contractions involontaires.

Selon mon expérience les contractions involontaires qui sont une étape importante dans l’apprentissage de l’orgasme prostatique concernent surtout l’anus, le périnée et le rectum. Ce sont les contractions de ces muscles qui vont déplacer le masseur à travers l’anus et dans le rectum pour stimuler la prostate. En ce qui me concerne les contractions qui touchent le reste du corps sont soit l’effet d’une tension trop forte, éventuellement contre-productive, soit l’effet d’une perte de contrôle générée par des sensations de plaisir insoutenables.

Lorsque l’on commence à les reconnaître on ne sait pas encore comment contrôler ces contractions : c’est pour cela qu’elles sont involontaires. Le rôle de la relaxation dans l’apprentissage de l’orgasme prostatique est de permettre d’isoler ces sensations nouvelles pour les reconnaître, les accompagner et leur offrir l’espace mental qui va peu à peu les consolider et leur permettre de prendre le contrôle de la montée du plaisir jusqu’à l’orgasme.

Bon cheminement @benoit.