#15631
AndranerosAndraneros
Modérateur

Si c’est ce à quoi tu penses, @lucky, j’ai effectivement écrit :

Je sens le plaisir me remplir comme l’eau que l’on verse remplit la carafe. Ce qui est étonnant après-coup est que je ressentais en même temps le ressac du plaisir, montée – repli – montée – repli etc., et l’écoulement ininterrompu de ce plaisir dans mon être de plus en plus rempli jusqu’à déborder.
Cette sensation d’immersion dans une béatitude sensuelle, qui me laissait ressentir une jouissance très intense même entre deux vagues de plaisir…

Cette image reste encore une bonne description de ce que je ressens même si mes sessions évoluent, même si je deviens plus agité que je ne l’étais au début de mon expérience.

Mais mes expériences restent très physiques et je n’ai pas encore ressenti cette impression de sortir de mon corps ni de fusionner avec l’univers. Peut-être suis-je trop rationnel pour me laisser emporter dans un monde onirique où je n’aurais plus ni contrôle ni repère. Cette forme de lâcher-prise absolue est sans doute ce qui me manque pour parvenir à vivre une expérience orgasmique qui irait au delà de ce que je connais.

Ton expérience va bien au-delà de la mienne. C’est magnifique ! Comment ta « femme qui supporte avec bienveillance » vit-elle tes extases orgasmiques et leurs conséquences sur vos relations intimes ou quotidiennes ? L’intensité de l’expérience que tu nous décrit ne peut pas échapper à ton entourage proche. Nos enfants et un couple d’amis très proches ont remarqué que quelque chose avait changé dans notre couple, sans que nous ayons rien dit à ce sujet.

Bon cheminement @lucky