#15643
JieffeJieffe
Participant

Bonjour Julie G,

Je n’en suis pas encore là de mon cheminement spirituel, Hyménée et toi avez parcouru votre chemin au travers de vos sessions. Je n’en ai fait qu’une seule, mais je me sens dans la même veine. Il y a bien longtemps maintenant que j’ai identifié chez moi une sensibilité peut être peu commune pour un homme (sans être non plus exceptionnelle). Culturellement, je suis issu d’une famille ou nous sommes des hommes, des vrais, qui ne pleurent pas, et surtout chez lesquels rien ne passe par l’anus… :). Bref, si je ne me sens aucunement homosexuel, si je ne désire pas de relation aves des hommes, je sais que sommeille en moi une midinette que je n’ai peut être pas encore complètement réveillée. Nous verrons par la suite. Mais j ‘entrevois aujourd’hui que cette midinette pourrait me faire partager une partie de ses pouvoirs.
Oui, depuis longtemps j ‘envie les femmes qui s’abandonnent au Dieu Phallus (il me semble que c’est toi qui l’a dit). Et puis il y a cet orgasme, entier, infini, tant par l’intensité que par la durée. Ne l ‘appelle t’on pas la petite mort? Il semble que le corps entier de la femme devienne un capteur sensible. Notre plaisir n’est localisé qu’au niveau de note pénis. L’orgasme que j’ai vécu est comme je l’ai précisé déroutant parce qu’entier, et non localisé sur une partie précise de mon anatomie.
C’est ça, ouverte et sans protection. J ‘ai l’impression que lorsqu’une femme joui, ou tout au moins lorsqu’elle prend du plaisir, lorsqu’elle approche de l’orgasme, plus rien n ‘a d’importance. Elle est ailleurs, décrochée de la réalité, happée, prise par les sensations de son corps. En ça, elles sont bien supérieurs à nous. Bien souvent, nous sommes spectateur de l’acte, observateur. Nous conservons un pied dans la réalité, et c’est je pense que c’est ce qui nous empêche de décoller. C’est en ça que l’anéros est génial. Il ne nécessite aucune action manuelle, et nous permet de nous abandonner complètement.
Fonce dans cette voie Julie G, et tiens nous informé de ton avancée. C ‘est aussi mon axe de ‘recherches’.

JF