#15703
JieffeJieffe
Participant

Bonjour,

Je viens de comprendre une chose en regardant la vidéo ‘Janet’ présente sur le blog. C’est absolument génial, cette femme essaie de se contrôler, mais n’y parvient pas. Elle est obligée de s’abandonner à son plaisir, que visiblement elle ne peut contrôler.
Une autre chose qui me rappelle pourquoi j ‘aime tant l’orgasme féminin, c’est qu’il semble arriver par vague. Je m’explique, on sent que le plaisir monte, sans atteindre encore son sommet, puis redescend, puis remonte plus haut que la fois précédente, et redescend…. etc.
Chez nous, rassurez moi les gars, le plaisir monte assez vite, puis c’est l’éjaculation, et c’est terminé. Même sur des coïts longs (sans parler d’éjaculation rapide), de l’ordre de 20 mn dirons nous, le plaisir ressenti au niveau de la verge n’est pas extraordinaire. Ce n’est qu’ à la fin, proche de l’éjaculation, que le plaisir s’intensifie, pour éclater. Vous vivez l’orgasme éjaculatoire comme moi?
Ce que je ressens avec un anéros se rapproche de ce que j’ai vu. De petits plaisirs qui arrivent on ne sait comment, ni par où, diffus dans le corps. Je n ‘ai évidemment pas essayé de contrôler ces orgasmes, et ne sais pas si j’y parviendrais. En tout cas, Janet n’y parvient pas.
C’est pourquoi je trouve cette découverte formidable, elle nous rapproche hommes et femmes.
J ‘ennuie régulièrement ma compagne ( j ‘essaie de ne pas le faire, mais c’est dur..) après l’amour pour être certain qu’elle ait jouit, qu’elle ait eu un orgasme, même si j ‘ai cru pouvoir m’en rendre compte. J ‘ai trop vu de mec se glorifier de mettre leurs partenaire sur orbite, alors que peut être elles simulaient, et quelques fois pour se débarrasser….Et ça l’agace profondément. Mais c’est tellement important pour moi.
Je comprends maintenant ce qu’elle me dit, que l’orgasme n’est pas une fin en soi, et que si elle n’en a pas eu, c’était tout de même bon. Ce n ‘est pas tout à fait la même limonade pour nous. Nous ressentons pas mal de frustration si nous n’allons pas jusqu’à l’éjaculation, même s’il peut y avoir des jeux sympas.
Bref, un peu confus tout ça peut être, mais je pense vraiment que l’orgasme prostatique peut rapprocher les deux sexes dans leur sexualité.