#16108
HyménéeHyménée
Participant

Bonsoir,

En parlant de grain de folie, je suis avec vous en plein milieu de nuit, car réveillé par un cauchemar apocalyptique à base de zombies 🙂 Cela m’arrive suffisamment peu pour avoir à le noter.

Suite au cauchemar, deux réflexions m’ont traversé l’esprit concernant le sujet qui nous anime ici :

Témoin de son mariage il y a une bonne dizaine d’années, je suis actuellement le confident de la mariée. Elle a récemment couché avec un autre homme et ce passage à l’acte la divise totalement : elle aimerait le partager par les mots avec son mari jaloux. C’est une histoire très banale. C’est un moment destructeur pour mon amie intègre. L’épreuve du réel :

Mon amie est animée par la nécessité de vivre pleinement ses sentiments : elle est amoureuse d’un homme et le désire. L’homme est sympathique, divorcé avec enfants, libre, dynamique, souriant (à la description de son comportement, je pense que c’est un pervers narcissique).

Le destin a frappé à la porte de mon amie, qui ne souhaite pas d’une relation cachée : décomposer sa famille pour la recomposer avec son nouvel amour ? Le mari n’étant plus le même qu’à l’époque du mariage (il ne fait rien pour qu’elle reste amoureuse), le poids du quotidien avec des enfants en bas âge étant tel, un nouveau départ avec un nouvel amour est plein de promesses.

Union ou divergence ? Union avec qui et divergence avec qui ? Mon amie est face à un choix terrible.

Vous devez pouffer de rire tant la solution est évidente : on ne peut pas tout partager dans le couple, autant vivre ses amours discrétement quand ils se présentent. Le couple a ses limites.

Sauf … que mon amie est intègre en amour, et il lui parait évident que si l’Eros n’est plus partageable avec son mari, pourquoi rester avec lui ? Ce serait lâcheté ou folie, que de résister à l’appel de la Vie. Mon amie bute :

Soit continuer à partager l’Eros avec son mari jaloux et lui dire qu’elle est volage (ce qui aménera le mari à divorcer violemment, car il n’est pas disposé à évoluer à ce sujet, me dit-elle), soit quitter son mari avec lequel de toute façon plus rien ne va car elle n’est plus amoureuse. Entre les deux, les fruits de leur mariage et la construction de leur confort psychique.

Le Super O’ peut amener à visiter cet abime existentiel. On trouve en son fond la réponse que l’on souhaite : une transformation radicale.

A noter que ma compagne me préfère pratiquant anérosien non partageur que volage. 🙂

Une deuxième réflexion m’est venue et tourne autour d’une difficulté que l’on rencontre tous plus ou moins :

Le Super O’ est intransigeant et n’accueille que les coeurs purs : il faut s’aimer soi-même pour se baiser soi-même. Le sol se dérobe sous nos pas.

Bonne nuit