#16335
Avatarhector
Participant

J’ai eu un cas similaire avec le drei.
Après qu’il m’ait arraché une éjaculation après de nombreuses vagues de plaisir plus ou moins intense, je l’ai gardé en moi, le laissant oeuvrer encore car, étrangement, le temps que je reprenne mes esprits, les sensations qu’il me procurait ont effacé la période réfractaire. En tout cas, elles m’ont donné envie de continuer.
Et je me suis retrouver après quelques temps à me masturber presque frénétiquement, en tout cas poussé par une incontrôlable envie. Et tout ceci a déclenché une nouvelle éjaculation après quelques vagues de plaisir prostatiques 🙂
C’est vraiment quelque choses de très fort, qui laisse vide, calme et serein.
Je me demande ou n’emmènera le zwei qui restera plus facilement en place que le drei…