#16357
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je propose ici, comme je m’y étais engagé début mai, une traduction de l’article du Wiki Aneros plus facile à lire, je pense, que la version proposée par @Nomade. Merci encore @Nomade d’avoir ouvert la voie.

METHODE DU TIR A LA CORDE
( Adapté de l’intervention sur le forum de CaveOfMystery : le chemin rapide et impur vers le Super-O)
Traduction :
90 % du cheminement vers le Super-O peuvent être faits sans l’Aneros. La clé est la préparation. Deux muscles sont impliqués pour que l’Aneros délivre sa promesse, votre muscle de PC (celui que vous utilisez pour arrêter d’uriner) et votre sphincter anal (le muscle que vous utilisez pour vous retenir d’aller à la selle). Localisez ces muscles et apprenez à les manipuler.

Contractez votre sphincter anal, puis votre muscle PC et recommencez. Alternez les contractions, puis deux contractions anales, suivies par deux contractions PC, et ainsi de suite. Essayez alors de les contracter tous les deux simultanément. L’objectif final de cet apprentissage est d’apprendre à les contracter en un mouvement de balancier, dans lequel une contraction du sphincter anal bascule directement sur une contraction du muscle PC. Pensez-y comme à une danseuse du ventre qui fait onduler son estomac, ou à un cycliste qui pédale sur un vélo, ce ne sont pas deux contractions séparées; c’est un mouvement continu. Quand vous maîtriserez cet exercice, vous pourrez sentir une vague de plaisir (P-wave). S’il en est ainsi, c’est un bon signe.

Maintenant que vous savez où sont tous vos muscles clés et comment les manipuler, vous êtes prêt à mettre l’Aneros en place. Soyez sur que vous êtes bien lubrifié (envisagez d’essayer la méthode du préservatif [NdT : en glissant le masseur dans un préservatif avant de l’insérer dans l ‘anus]).

Procédez à l’insertion et attendez 10 minutes. Essayez quelques contractions légères pour faire « un contrôle de mobilité ».

Essayez allongé sur le dos, genoux pliés, pieds à plat sur le lit, en plaçant un coussin sous le bas du dos ou sous les fesses pour vous surélever. Mettez-vous en place et détendez-vous. Mais ne restez pas sans rien faire et, au contraire, jouez doucement avec le masseur. Faites de légères contractions de votre sphincter anal et de votre muscle PC, recommencez… Vérifiez la mobilité du masseur, jouez avec. A ce stade vous ne devez avoir aucun autre but que vous concentrer sur ce que vous ressentez dans votre bas-ventre. Faites les mêmes exercices que ceux que vous faisiez sans la présence du masseur, enregistrez ce que vous ressentez.

Quand vous êtes prêt pour aller plus loin, contractez à la fois votre sphincter anal et votre muscle PC ; maintenez la contraction. Vous n’avez pas besoin de contracter complètement vos muscles, seulement à hauteur de 70-80 %. Maintenez cette contraction pendant environ 30 secondes. Ensuite commencez à relâcher lentement la contraction. Quand vous êtes en phase de retrait, avec un peu de chance votre Aneros sera pris dans un va-et-vient [NdT : le fameux « tir à la corde »] entre les deux groupes de muscles. La clé réside dans un déséquilibre entre les forces des muscles. Lorsque vous relâchez votre double contraction l’un ou les deux muscles vont tendre à la maintenir. Après être resté contracté un moment le muscle fatigue, et quand vous relâchez votre contraction, sans la relâcher complètement, il se mettra à trembler sous l’effet de la fatigue, comme un haltérophile lors de sa dernière répétition. Ce sont les contractions involontaires si difficiles à obtenir.

La première fois que vous déclenchez ce « mouvement de déséquilibre » vous obtiendrez probablement quelques sensations intéressantes qui pourraient bien être de courte durée, parce que cette fois là vous essaierez naturellement de garder le contrôle, ce qui mettra fin au mouvement. L’astuce est de relâcher votre contraction juste assez pour déclencher le déséquilibre musculaire et de la maintenir à ce niveau. C’est tout ce dont vous avez besoin pour garder le contrôle, mais y parvenir requiert un peu de savoir-faire. Après quelques tentatives vous aurez le coup pour le faire, et l’amusement pourra vraiment commencer. C’est alors que vous pourrez commencer à trembler, à respirer profondément et aussi à faire de nouvelles découvertes. A ce point votre sphincter anal pourra aussi être pris de spasmes et tirer l’Aneros à l’intérieur ; c’est un bon point. Quand la contraction se relâche doucement et que l’Aneros glisse lentement vers la sortie, un autre spasme peut se déclencher, c’est le commencement du Super O’.

Si vous ne parvenez pas à déséquilibrer correctement la tension entre votre sphincter anal et votre muscle PC, ou si vous ne vous êtes pas suffisamment entraîné, voici un truc pour atteindre plus vite le résultat. Pendant que vous contractez à la fois votre sphincter anal et votre muscle PC, appuyez sur le lit avec l’un de vos pieds. Ce geste créera un déséquilibre au niveau de votre périnée et devrait lancer la danse magique de l’Aneros.

Quand vous êtes parvenu à faire danser l’Aneros dans votre tréfonds et que les sensations commencent à à pousser votre excitation au paroxysme, tout en tenant les contractions , allongez vos jambes, écartées en V, à plat sur le lit et étirez-vous comme vous le faites en vous réveillant le matin. Ce geste réaligne votre muscle PC et votre sphincter anal en leur donnant un regain d’énergie qui va bien lancer le Super O’. Profitez-en. Mais quand vos muscles se détendent après tout cet effort, et que le masseur glisse lentement le long de votre point spécial [NdT : la zone prostatique], il peut déclencher un deuxième orgasme ou ce que certains verraient comme l’extension du premier ; quoiqu’il en soit c’est super agréable. Quand vous aurez progressé vous pourrez ajouter des contractions pendant le Super O’ pour le faire durer plus longtemps.

A partir du moment ou cela se produit vous pouvez bien être dans la « zone » [NdT : état quasi-orgasmique qui ouvre la porte à la répétition des orgasmes]. Lorsque l’intensité du Super O’ reflue, pliez à nouveau les genoux, pieds à plat sur le lit, et recommencez le tir à la corde entre le sphincter anal et le muscle PC. La danse commence, les sensations s’accroissent, étendez-vous, plongez dans le Super O’. Un autre truc pour accrocher le Super O’, quand vos genoux sont encore pliés et que vos sensations s’intensifient, frottez vos pieds d’avant en arrière sur le lit comme si vous vouliez faire apparaître de l’électricité statique. L’effet net est d’ajouter du déséquilibre dans votre zone périnéale, d’augmenter la stimulation, et quand vous passez à la phase d’étirement d’accroître la probabilité de basculer dans le paradis du Super O’.
Fin de traduction