#16386
luckylucky
Participant

Hi tous,

Quant à l’éjaculation qui entraîne une période réfractaire, chez moi, ça fait belle lurette que ça n’existe pas. Si en fin de séance anerosienne que je pratique parfois avec des aneros, parfois à seulement me caresser les tétons et le reste de mon corps, si en me caressant ( sinon j’y arrive pas ) j’ai une jouissance éjaculatoire, les orgasmes prostatiques sont encore et toujours là. Je me tourne pour dormir et là, j’en ai encore pour une demi-heure au moins à me recroqueviller avec des Ah ahhhhaaa !
J’ai l’impression depuis mes découvertes anerosiennes que mon état naturel est devenu orgasmique ou, si vous préférez, je suis toujours en situation d’orgasme. S’ils ne se déclenchent pas, c’est parce que je suis concentré sur une tâche, une discussion ou autre. Dès lors que je m’étends quelque part les premiers spasmes arrivent. De plus mes tétons sont devenus l’équivalent de clitoris.
C’est d’ailleurs le seul jeu ( caresse des tétons ) qui amuse ma femme et auquel elle s’y prête !

A bientôt
Lucky ou Julie : ça dépend !