#17286
AvatarAP41
Participant

Ma ludothèque (vous savez, le petit carton planqué avec tous ces trucs vaguement phalloïdes dedans) fait des bruits de boîte à outils quand je la remue, ces dernières temps. Depuis l’Aneros tempo, je suis fan du métal et mon Njoy pure wand (dont le G-Spot metal wand est la copie) est un jouet très particulier. D’abord, ses formes épurées ne font pas immédiatement penser à un jouet sexuel. On pourrait penser à une sculpture moderne. Ensuite son poids qui en fait je crois le seul sextoy contondant. 🙂

Pour ce qui est de l’utilisation, je favorisais initialement la position du chien de fusil. Je maintenais entre mes cuisses une des extrémités (la grosse boule) alors que l’autre était en moi. En me cambrant plus ou moins, je faisais bouger la petite boule en moi. De biens beaux orgasmes à la clés, au point de concurrencer mon fidèle Progasm. Dernièrement, lors d’une session longue et particulièrement chaude, je me suis enhardi et ai entrepris d’insérer la grosse boule en moi. Quand elle a franchi la deuxième barrière et qu’elle s’est installée au plus profond de moi, la sensation était indescriptible… non seulement de remplissage mais aussi du fait que cette sphère diabolique semblait stimuler tous les bons petits nerfs à la fois. Sur le dos cette fois, par contractions je fais bouger la grande boule et je maintiens la petite, qui pointe vers le ciel, entre deux doigts. Merveilleusement délicieux… Depuis je suis fan de la plus massive des extrémités. Elle vous laisse réellement pantelant, en fin de séance.

N’étant pas très sportif je n’ai pas l’infernale endurance de ceux qui vont trembler de plaisir une nuit entière (je suis jaloux)… mais je recommande « chaudement » ce jouet hors du commun.