#17337
AvatarPapy6748
Participant

J’ai l’impression que je viens d’atteindre un nouveau niveau. Je vais essayer de décrire ce que j’ai vécu ce matin jusqu’à la sonnerie du réveil. Malheureusement à aucun moment je n’ai pensé à regarder l’heure pendant ma séance. Je n’ai donc aucune idée de sa durée.

Je me couche hier avec mon Helix inséré en bonne place, bien lubrifié avec un suppositoire de beurre de karité pour le rectum et une bonne couche de vaseline sur le masseur. Je m’endors. Je sors de mon sommeil sous la caresse de vagues de plaisir qui me chauffent le ventre et me font cambrer dans le lit. (encore merci Andrénaros pour vos conseils sur ces 2 points)

A moitié éveillé, à moitié endormi je me mets en mode séance de massage prostatique et je pense à relâcher tous mes muscles en me concentrant sur les sensations qui me parcourent. Les vagues de plaisir deviennent très intenses ; en même temps j’ai de fortes pulsations au niveau pénis et du périnée comme lors d’une éjaculation et une grosse érection qui me rend extrêmement sensible à toute forme de contact. C’est la première fois que je ressens en même temps et aussi intensément toutes ces manifestations de l’action du masseur.

malheureusement lorsque mon plaisir atteint un sommet je suis envahi par une contraction lente incontrôlable qui me prend tout le corps et expulse peu à peu l’Hélix, mais dès que je le remets en bonne place tout recommence aussitôt.

Selon les moments la « source », le « cœur » de mon plaisir, je ne sais pas exactement quel mot correspond le mieux à ce que je ressens, est soit à l’intérieur dans le bas-ventre peut-être généré par le contact du masseur sur la prostate, soit au niveau de l’anus comme une caresse d’une douceur insupportable, soit plus en surface au niveau du périnée à la base du pénis ou carrément dans le pénis quand les pulsations deviennent si fortes que j’ai l’impression d’éjaculer. Mais à aucun moment je n’ai la moindre envie d’éjaculer. Je suis tellement libéré sur ce point que je peux m’abandonner complètement à mon plaisir ce qui me me permet de m’enfoncer dans ma jouissance bien au-delà de ce que mes séances de masturbation me permettent de connaître.

Ce qui est extraordinaire c’est que chaque fois que l’intensité du plaisir baisse ou que l’Helix est expulsé je n’ai qu’à me reconcentrer sur les sensations résiduelles, qu’à faire attention à me détendre, pour que tout recommence et que je me sente à nouveau transpercé par mon plaisir. J’ai l’impression de pouvoir plonger dans la jouissance comme je veux.

J’espère que mon résumé de cette séance n’est pas trop confus.