#17356
AvatarPapy6748
Participant

Mon expérience récente est l’illustration de l’imprortance pour les apprentis laborieux de prendre du recul par rapport à chaque session individuelle et de n’évaluer leurs progrès que sur l’évolution moyenne entre plusieurs séances.

J’ai fait une nouvelle séance diurne « active », selon ma classification, qui ne m’a donné qu’une petite partie de ce que la précédente m’avait apporté, bien en retrait de la jouissance ressentie à cette occasion. J’avais pourtant l’impression d’avoir tout fait correctement. Je suppose que je devais être trop dans l’attente du résultat au lieu de vivre ma séance dans l’instant présent. Je suis donc repassé en mode nocturne « passif » ce qui m’a permis de retrouver des sensations moins fortes que lors de ma meilleure nocturne mais néanmoins fort sympathiques.

Ce matin je me suis doucement réveillé vers 5 heures sous l’influence des vagues de plaisir déclenchées par le masseur. Profitant de ma torpeur je me suis concentré sur le plaisir qui montait du bas-ventre et sur mon relâchement musculaire quand l’intensité des sensations me conduisait à me contracter ou à me crisper. Plus je parvenais à me relâcher, plus l’intensité de mon plaisir augmentait jusqu’à une nouvelle crispation. Ca a duré presque 1h et demie.

Après une pause toilettes, j’ai renouvelé les deux étages de lubrification (rectum et masseur) et je suis retourné au lit. En 5 minutes je me suis retrouvé là où je m’étais arrêté. J’ai tutoyé le paradis orgasmique pendant près d’une heure encore avant que je ne m’enfonce à nouveau dans le sommeil.

Cette séance a été en tous points moins intense que ma super-séance active diurne mais quelques semaines plus tôt je l’aurais qualifiée de super méga séance. Je crois que mon expérience m’a fait finalement entrer dans une autre dimmension de la jouissance et j’ose à peine croire les experts ou les maîtres de l’orgasme prostatique quand leurs propos disent que j’ai encore plus à découvrir que ce que je viens de découvrir.

Je sens que mon plaisir devient de plus en plus facile à atteindre, à répéter et à amplifier même si je suis loin de maîtriser le processus comme me le montrent les résultats variables de mes séances. J’ai l’impression d’être entré dans un cercle vertueux où mes progrès gonflent peu à peu ma confiance ce qui facilite mon lâcher prise ce qui alimente mes progrès.

Merci Nikos de me rappeler mes 10 % du début. Paradoxalement j’ai maintenant l’impression d’atteindre une jouissance 10 fois plus forte qu’à lépoque alors que je me situe au mieux à 25 % de ce que me semblent devoir être les super orgasmes. Où est l’erreur ? Est-ce que d’autres parmi ceux qui progressent ressentent la même chose où suis-là aussi dans une voie personnelle éloignée de la voie royale ?

Je profite de mon état d’esprit euphorique pour essayer de me situer sur la carte du trésor, ce que j’évitais de faire jusqu’à présent par peur de me trouver ridicule.
Je valide 1-12, 15-19, 21-25, 27-30, 32, 34, 36-37, 39-42.
Je valide partiellement 13, 14, 20 sauf respiration, 26 et 31 irrégulièrement,35 oui mais sous forme ondulatoire (je sens le plaisir monter puis chuter puis remonter mais avec un niveau « bas » (un plateau) des ondulations que je sens être de plus en plus élevé au fil des séances, 38 je pense que ça commence à un niveau très modeste, 43 selon le sens qu’on donne à intense (cette notion devient très relative au fur et à mesure que j’avance dans mon cheminement), 44-46 je pense que ça commence,
Je ne connais pas encore 33, 47 et au-delà.
Je me rends compte en faisant cet exercice que je suis beaucoup plus avancé sur la carte du trésor que ce que je pensais même si les étapes qui me restent à franchir me paraissent énormes. Merci Hector de m’avoir remis la carte devant les yeux.

J’espère que mon bavardage auto-centré peut-être un peu lourd aidera ceux qui débutent avec quelques lenteurs dans leur progression. Prenez du recul, soyez persévérant, expérimentez, n’attendez rien et vous serez largement récompensé même si vous êtes loin du n° 60 de la carte du trésor.

A bientôt pour la suite de mes incroyables progrès.