#17533
AvatarLerris
Participant

Bonjour et merci pour votre réponse !

Vous ne nous dites pas quel modèle vous utilisez. Quand on parcourt les forums spécialisés sur le massage prostatique on constate que les résultats peuvent varier pour un utilisateur selon le type de masseur utilisé. Mais de façon générale en matière de massage prostatique plus gros ne signifie pas toujours plus efficace. Il faut trouver la bonne combinaison entre votre physiologie, votre état d’esprit, votre capacité à vous détendre, votre expérience et le masseur. Des utilisateurs expérimentés obtiennent d’excellents résultats avec des masseurs différents, certains revendiquent même ressentir plus de jouissance avec les modèles les plus petits.

Il est vrai que je ne l’ai pas précisé. Il s’agit de l’Aneros Helix. J’ai préféré commencer par du « classique ».
Comme pour l’instant j’ai bien déclenché quelque chose, je pense poursuivre l’expérimentation avec ce modèle. Même si, ce matin, je n’en ai même pas besoin pour produire le phénomène orgasmique, peut-être un peu moins fort qu’avec l’Aneros certes, mais tout de même présent.

Vous avez pris conscience de l’importance de la lubrification, celle du masseur bien sûr, mais aussi celle du rectum. Ne négligez jamais cette préparation sous peine de blesser votre muqueuse rectale.

Je pense acheter un lubrifiant silicone pour essayer. J’ai procédé à une injection de lubrifiant à base d’eau à la dernière session et c’était tout de même mieux déjà. C’est peut-être ce qui m’a permis d’aller plus loin d’ailleurs.
Le problème avec le lubrifiant silicone, c’est que j’ai peur de ne pas le supporter. Au fil des années, je suis devenu « sensible » voire allergique à certains produits et certains revêtements de sextoys. Cela se traduit par une forte irritation qui met fin immédiatement à la session.

Vous êtes la source volontaire de ces tremblements ! L’important pour votre expérience ne porte pas sur ce point ; l’important est de savoir si vous avez senti que ces tremblements échappaient à votre contrôle, aussi peu de temps soit-il. Si c’est le cas il s’agit bien, à mon avis, d’une forme de spasme involontaire typique d’un orgasme.

Même si j’ai ce doute, cette difficulté à réaliser, je pense finalement que ces contractions sont involontaires… Car, sur le moment j’essayais d’être un peu discret (je ne suis pas tout seul à la maison), et pourtant j’ai fait des bonds et je retenais mes cris. Donc il y a bien quelque chose qui échappe à mon contrôle ! De même, je me souviens qu’une contraction rectale a failli me faire expulser l’Aneros et que je l’ai finalement retenu avec ma main. C’est donc forcément involontaire. Enfin, à chaque orgasme, mon pénis se gonfle comme pour une érection, même si elle n’est pas forcément complète. Ça me semble être un signe fort.

Selon ce que vous nous dites vous n’en êtes qu’à votre 4ème ou 5ème session. Malgré vos expériences de plaisir anal précédentes vous découvrez à peine ce qu’est le massage prostatique avec un Aneros. Il me paraît donc normal que vous soyiez dérouté et que vos premières expériences ne produisent pas les signaux de plaisir que vous attendez. Comme pour de nombreux autres débutants il vous faudra du temps pour que votre corps et votre cerveau apprennent à reconnaître de nouveaux signaux de plaisir.

C’est ce que je me dis à présent. Je ne suis qu’au tout début, je devrais peu à peu apprivoiser ses nouvelles sensations. Lorsque j’en aurai l’occasion, je pourrai également me lâcher un peu plus. Pour l’instant, je suis obligé de me retenir pour éviter d’être trop bruyant par exemple. C’est sans doute un frein.

J’ajoute que les effets secondaires que vous ressentez aujourd’hui sont fréquents et tout à fait normaux chez les utilisateurs qui connaissent l’orgasme de la prostate.

Je n’ai pas compris si par « effets secondaires » vous parliez du fait que j’arrive à reproduire le phénomène orgasmique sans l’Aneros. Vous ne m’avez pas beaucoup parlé de ce point là et j’avoue que je ne serais pas contre connaître votre avis là-dessus.

Pour répondre aux questions de votre dernier paragraphe, vous devriez tout simplement vous détendre, apprendre à ne rien attendre de chaque session, vous focaliser sur les sensations les plus minimes générées par votre masseur et faire preuve de patience. Plus vous parviendrez à respecter ces attitudes, plus rapides seront vos progrès vers une jouissance beaucoup plus intense que celle que vous connaissez déjà.

J’ai déjà l’impression de beaucoup progresser rien qu’aujourd’hui. Je vaque à mes occupations et, ce faisant, j’exerce des contractions anales et rectales. J’arrive à isoler certaines sensations.