#17568
HyménéeHyménée
Participant

Bonjour,

J’ai poussé hier soir la porte de la boutique d’une chaîne de sex-shops bien connue à Paris. Boutique déserte, accueilli par deux grandes et élancées vendeuses, j’ai rapidement eu le plaisir de soupeser les plugs acier Njoy.

Pas bien sûr que la poignée soit très adaptée pour s’asseoir, je montre quelques hésitations que la brune essuie d’une phrase :

« Allez voir sur Nouveaux Plaisirs ce qu’en pensent les utilisateurs !  »

Ca m’a scié. C’est la première fois que je rencontre quelqu’un m’invitant à nous lire. Reste que ces filles sont pour moi les seuls visages de la communauté NXPL, et j’ai eu deux réticences à dévoiler que j’étais un des membres actifs du site en question : d’abord le confort de l’anonymat. Et puis, même si je n’ai eu quelques minutes pour apprécier la qualité de ces femmes, on dit souvent que la première impression est la bonne : je les ai trouvées vénales, préférant exploiter plutôt que participer. C’est sûrement un filtre déformant du fait que j’étais en boutique. Je les aurais rencontré dans un autre contexte, que ma perception aurait été différente. Cela m’a néanmoins énormément troublé. Marqué définitivement : mon esprit les a classées comme infréquentables.

Pour le reste, j’ai préféré commencer par un format Rosebud, anticipant que cette forme sera plus adaptée pour oublier le plug en position assise.

Et je suis très embêté, car sitôt acheté sitôt essayé sur le chemin du retour, et je dois bien dire que l’usage d’un plug va à l’encontre du plaisir. J’imaginais que mes chairs auraient été doucement préparées par la présence du plug, mais j’ai plus été blessé que préparé. L’acier est pourtant de qualité chirurgicale. Il y a bien eu quelques sensations de plaisir, la lourdeur de l’objet étant une heureuse surprise, mais globalement j’ai éprouvé une gêne.

Ma première expérience me fait écrire que l’usage d’un plug va à l’encontre du déclenchement d’orgasmes, qu’ils soient situés au niveau de l’anus, du rectum ou de la prostate. Les muscles travaillent pour résister. Or, les orgasmes sont ouverture.