#17661
nikosnikos
Participant

Le week-end dernier j’ai remarqué deux niveaux de mouvements involontaires. Les premiers, les spasmes en surface des sphincters et PC, se transmettent à la noix via le masseur ainsi actionné. Ils n’ont pas en eux même apporté un plaisir direct mais ont en revanche mis le feu à ma noix et à mon désir d’aller plus loin. Lorsqu’ensuite j’ai débuté les contractions volontaires, rapidement est arrivé le deuxième niveau: des contractions involontaires, amples et profondes, générant quasi-instantanément les P-waves.

Meilleure lubrification que d’habitude, meilleure détente, sensibilité croissante de la noix, quoi qu’il en soit je n’avais jamais ressenti avec autant de voluptuosité le mouvement du masseur en moi. Je pense avoir ressenti au moins autant de plaisir qu’en tout début de semaine précédente lors de ma séance « sauvage ».

Ma noix a littéralement fondu sous les assauts de l’irrésistible amante aux courbes généreuses et sensuelles, Progasm Junior alias PJ.

Deux vagues de plaisir en particulier, espacées d’une dizaine de minutes je dirais (j’avais autre chose à faire que regarder ma montre hein 😉 ), ont été plus intenses que les autres. Le niveau de plaisir était pré-orgasmique. J’ai eu l’impression de flirter avec un point de non retour d’une contrée encore inconnue.

Cette fois la perception de mes sensations était plus précise. Mon amante a été d’une grande douceur. Elle m’a apporté un plaisir que j’ai reconnu, auquel je me suis abandonné avec bonheur.

J’étais satisfait et detendu hier soir.

L’après-midi suivant j’avais les PC hypersensibles, limite en feu comme une petite infection urinaire, mais par derrière… Je me demande même à un moment si cette hypersensibilité n’a pas déclenché une P-wave A-less. Là, assis au milieu de mes collègues, c’était plutôt irréel … Et surtout c’était bon 😋

Rebelote hier soir.

Lorsque les contractions volontaires du programme hypnaerosession ont commencé, j’ai rapidement été récompensé par une P-wave courte mais d’intensité pré-orgasmique. La suite de la session fut agréable, mais avec juste une deuxième étincelle de plaisir d’intensité proche quoiqu’inferieure.

En revanche j’ai joué avec différents niveaux de contractions, entre sphincters et PC, ce qui a eu pour effet génial de faire le PJ se mouvoir souplement d’avant en arrière et de haut en bas. Ma noix n’a pas « fondu » comme la dernière fois, peut être à cause d’une hypersensibilité des muqueuses. Mais vu la subtilité des mouvements cela aurait pu m’envoyer très loin je pense. C’était très voluptueux et satisfaisant en tout cas.

J’ai eu un peu de mal à m’endormir après, trop de spasmes dans les fessiers et les PC.

Ce matin au bureau difficile de me concentrer, les spasmes sont revenus. Ils ne me quittent pas…Et là malheureusement, je ne peux pas me laisser aller.

C’est chaud.