#18429
Avataroilofozil
Participant

J’interviens à nouveau, suite aux remarques et questions qui m’ont été soumises avec bienveillance.

Je résume donc:
2 années 1/2 d’apprentissage sur mon CV, recherche (et obtention) de l’orgasme prostatique désormais bien présent, voire trop.

Matos, attention les.gars, évaluez la panoplie:

Hélix pour débuter selon les prérogatives de tous les spécialistes de ce domaine. Bon il a tenu qqs mois, il commençait à se lézarder, cependant, bonnes sensations..
S’ajoutèrent dans la foulée, excusez du peu, en quelques mois, l ‘Eupho Syn, excellent et indispensable stimulateur, Aneros Jr, pour moi le top du top avec le revêtement excellent dont il dispose, la gamme complète des Peridise, eux aussi pas vraiment inusables,
Un gros détour vers l’Aneros Vice, moins convaincant, mais sensation de remplissage garantie faut bien se préparer, les vibrations pas au top pour moi. Utilisé de temps en temps, faut bien varier.
Pour épicer le tout, pourquoi pas me direz-vous un smart wand de LELO et un Hot Pulse 2, érections garanties.
Vous voyez donc le tableau, un arsenal.

Mode opératoire :
Selon le matériau utilisé, pré-lubrification soit à base d’eau, soit silicone.
Petit suppositoire de beurre de Karité, histoire qu’au fond, ça se passe bien..
Intromission du joujou bien enduit, un petit moment après.

Sensations:

Au début de mes expériences, quelques frémissements. C’est un peu galère. On sent bien que ça va poindre, mais point.
Celà s’améliore régulièrement et suffisamment pour guetter la séance suivante, bien sûr.
Dans l’échelle de.Richter de la bible de l’homme en quête du Graal prostatique je me situais au milieu au bout d’ 1 an.
Et puis les circonstances ont fait que j’ai mis un peu d’épices dans ma clope, curieusement, les effets ont été bien plus surprenants, délicieux et accélérés.
A savoir, plaisir subtil qui monte, qu’à la pratique on peut déclencher de quelques points sensibles décelés par-ci par-là autour du scrotum, de nos bourses, du gland, et cela on le découvre progressivement, c’est magique ! Explosions garanties et on halète après…!
Je dois avouer, les ligues de bonne vertu s’en indigneront, que depuis, les gars, ça dépote grave.
Moyenne de sessions 1 par jour et 3 heures durant, Marié, j’ai cependant une grande liberté de manœuvre…
Comme je l’avais décrit, le plus étonnant, c’est l’amélioration constante des effets jouissifs procurés.
Je n’ose plus m’en vanter. À chaque fois, c’est +.
J’avais abordé le sujet de l’addiction, Andranéros m’a bien répondu à ce propos.
Je suis désolé de contredire certains préceptes, à savoir notamment ne pas rapprocher trop les séances.
Je pense que c’est vrai au début.
A mon avis, la quête un peu effrénée de ce plaisir m’a conduit à rapprocher les sessions en les améliorant grandement chaque fois.
De surcroît les orgasmes éjaculatoires sont devenus déments, autant que les gâteries de ma douce.
Heureusement pour ne pas tomber dans l’addiction totale, arrivent quelques contraintes qui m’obligent à l’abstinence quelques jours. Alors la pression se fait moindre dans le bas du ventre, donc on succombe moins aux tentations.
Attention: oisiveté est mère de tous les Vice !
Le retour aux plaisirs se fait dans une grande béatitude dès lors…
Je ne saurais décrire exactement toute cette volupté malheureusement.
Plus ça va, plus j’ai l’impression d’être « pris », de faire corps avec l’objet, au-delà de toutes les subtilités, de tous ces innervations diffusés dans le bassin, c’est fin, puissant, c’est top.
On dirige carrément la session, en variant les points de départ de l’orgasme. Chef d’orchestre quoi !
Sans ustensile, souvent au petit matin, ça repart avec l’impression d’avoir encore cette présence de l’objet, super, aussi…
Mon épouse reste un peu ébahie par le plaisir qu’elle me procure. Je lui avais fait part de mes expériences, mais ne la sens pas prête à participer avec les engins…pas grave.

Voilà mon témoignage, je n’hésiterai pas, je n’en doute pas à vous faire part de mes progrès..qui interviendront encore, forcément.
Impayable tout ça.

Cordialement à tous et bon courage; j’ai presque honte..