#18538
AvatarPapy6748
Participant

Quelques nouvelles de mon cheminement depuis 3 mois à la suite des témoignages de @oilofozil et @Danerosito.

En fait d’un côté j’ai l’impression de ne rien avoir de nouveau à dire ce qui explique mon silence bien que je continue à lire avec intérêt tout ce qui se dit sur le forum. De l’autre côté les choses continuent à évoluer mais très progressivement sans aucun bouleversement par rapport à la veille ou à la semaine précédente. D’où cette impression de ne rien avoir à dire.

Je ne peux que me répéter. Mes séances deviennent plus faciles dans la mesure où tout se met en place naturellement dès que je commence la préparation. Les vagues de plaisir arrivent très vite maintenant, les premières en moins de 5 minutes, puis elles s’intensifient peu à peu, durent de plus en plus longtemps au fur et à mesure que je suis de plus en plus détendu. Ce dernier point me paraît devenir de plus en plus important.

Ce qui m’interroge c’est que je ne ressens pas de montée d’orgasmes même quand le plaisir me submerge et me fait perdre (partiellement pour l’instant) le contrôle de mon corps. C’est plutôt que le plaisir au lieu de conduire à une explosion orgasmique me submerge en montant progressivement le long de ma colonne vertébrale. Et quand le pic est passé j’en reveux encore tout en baignant dans la satisfaction de la dernière vague. Ce qui est formidable c’est que dès que je me reconcentre la montée du plaisir reprend.

En ramenant mon expérience à l’échelle de la carte au trésor je ne peux pas valider au-delà de 45, 46. De ce point de vue je n’avance pas bien que mon expérience vécue me paraisse toujours en progression. Est-cde qu’il y en a parmi vous qui ont connu ou connaissent cette situation un peu bizarre de progresser sans avancer ? Est-ce que c’est une forme de plateau très prolongé avant de nouvelles découvertes ?

J’éprouve maintenant chaque fois que je le veux beaucoup plus de plaisir que ce que je pouvais imaginer avant de commencer mon cheminement, et j’ai pourtant l’impression d’être dans une impasse par rapport à d’autres expériences. Ça ne m’empêche ni de vivre ni de jouir mais j’ai quand même un petit goût d’inachevé sur la prostate…