#18606
matou8313matou8313
Participant

Bonjour à tous,
Je voudrais ajouter quelques détails aux interrogations de Phaeton et à l’avis de papy6748 qui semble aussi avoir quelques soucis avec sa prostate .
J’ai du me faire opérer 2 fois à 10 ans d’intervalle d’un adénome prostatique ( ou Hyperplasie Bénigne de la Prostate : HBP pour être savant …)
La seconde , avec en plus , polypes sur le col de la vessie . Adénome et plypes tous bénins ……
J’ai constaté après la 1° opération que je n’arrivais plus à avoir d’orgasme prostatique : parois et vésicules prostate grattés donc moins sensibles ???
Tout ça doublé d’éjaculation rétrograde ( dans la vessie ) .
Mais en tout cas ces opérations ont permis de supprimer les traitements internes , qui ont des conséquences néfastes sur l’érection et le désir sexuel ….

Maintenant encore il m’arrive de ressentir une gène dans la prostate, pas vraiment brûlure, mais « lourdeur » de la vessie et de la prostate : pas d’infection décelable par analyse d’urine, donc pas de « prostatite » ( qui peut être d’ailleurs infectieuse ou non, simplement inflammation . Dans ce cas je masse ma prostate par un aneros ou par un tube à cigare , bien lubrifiés car les doigts ne sont pas assez longs pour le faire seuls et ma compagne n’ose pas le pratiquer sur moi ….

C’est indépendant du liquide prostatique qu’on est amené à éliminer lors de l’orgasme pénien habituel .
D’après ce que j’avais constaté quand je pouvais avoir des orgasmes prostatique , cet écoulement est différent aussi du liquide incolore et filant ( très visqueux) que je connaissais lors de ces orgasmes : c’est un liquide blanchâtre qui est très proche du sperme d’aspect ( couleur, consistance)
Un peu de liquide blanchâtre coule alors de l’urètre et ensuite je suis soulagé de cette « lourdeur » J’ai vérifié par des analyses d’urine en la mélangeant à cet écoulement qu’il ne s’agissait pas de microbes , car je pensais au début que c’était un signe de prostatite infectieuse . Il y a un forum sur ce sujet sur le site doctissimo pour ceux qui pourraient etre intéressés …..
Tout ceci pour dire que le fait de masser et vider sa prostate , si elle n’est pas infectée tout au moins, est très bénéfique ….
Par contre si elle est infectée, attention aux transmissions éventuelles à la vessie , mais alors on ressent des brûlures en urinant !!!! Moins fortes que lors d’une « chaude pisse » , mais cela dépend des microbes en jeu ( dans 80 % des cas il s’agit d’Eschericia Coli , soit des bactéries fécales …..Je ne parle pas bien sur de MST contractée avec un(e) partenaire malade mais bien d’infection de la prostate finalement « bénigne » ….