#19578
AvatarLerris
Participant

Bonjour,
Concernant la forme de l’orgasme prostatique, j’en distingue effectivement surtout deux formes, comme vous le citez.
Soit un plaisir plutôt centré sur « l’avant », c’est à dire prostate + périnée, plus proche de l’orgasme traditionnel. Soit un plaisir plus centré sur « l’arrière » prostate+coccyx, qui est plus profond et qui s’étend comme des vagues soyeuses à travers mon corps.
C’est surtout le fait d’avoir ces différentes sensations qui me perd. Généralement, je n’arrive pas à savoir si je suis sur le bon chemin ou si je suis simplement en train de me crisper. Il arrive d’ailleurs que certains jours mon corps répète les contractions involontaire mais sans véritable sensations de plaisirs, je ressens bien la contraction mais rien derrière.
Enfin bref, pour ne pas faire un roman, je dirais que les sensations sont diverses et qu’en plus elles fluctuent suivant les jours ou le moment de la journée, c’est déroutant puisqu’il est très difficile de trouver des repères fiables.

J’ai peur que vous ne considériez le plug Njoy Pure Large comme une forme de masseur prostatique.

Non pas du tout. Je considère ce plug, comme un plug. Ce n’est pas le premier que je porte, même si c’est le premier qui a une telle forme. A mon sens, cette forme est tout de même prévu pour aller appuyer d’une certaine façon sur la prostate, ou renforcer la pression du penis, lors d’une pénétration vaginale, lorsqu’il est utilisé par une femme. D’ailleurs on voit bien le fonctionnement sur cette petite bd amusante : http://www.ohjoysextoy.com/njoy/

Je l’insère donc dans ce sens, et, à ce moment-là, c’est agréable. Sauf que très vite il se retourne sans que je m’en aperçoive. Par contre, je m’aperçois que j’ai beaucoup moins de sensations. Et au moment de l’enlever, je me rends compte qu’il n’était plus dans le bon sens, ce qui explique une partie de la perte de sensations. Pire, il m’est arrivé de trouver le port douloureux puisque la tête appuyait sur l’arrière du rectum, et comme l’objet est lourd, cela devenait désagréable.

Etes-vous attentif à la pression du plug sur les sphincters ? Faites-vous en le portant debout des contractions anales et périnéales (kegel) et des poussées (reverse kegel) pour essayer de le faire bouger à la manière de votre masseur prostatique ? Si vous le portez assis ou allongé l’effet de ce type de plug doit être à mon avis très réduit.

J’essaye d’être attentif auX sensations en général. Il peut m’arriver de faire des contractions de temps en temps, mais pas tout le temps. Et effectivement, je le porte surtout assis, même s’il m’arrive tout de même de me déplacer avec.

Le Vice demande un apprentissage comme tous les autres masseurs prostatiques et, compte tenu de sa taille, une bonne expérience avant d’apporter les plaisirs attendus. Vous en êtes très conscient et en attendant il peut être un excellent moyen de mieux reconnaître vos sensations anales, rectales et prostatiques.

Je pense que cela va être un challenge. Comme j’ai tendance à me crisper facilement, il va falloir que j’apprenne à me détendre encore plus avec les vibrations.