#19640
AndranerosAndraneros
Modérateur

Quel bonheur @filou de lire

Mes séances sont toutes gratifiantes maintenant après des années de frustration… Un soir… à ma grande stupéfaction le plaisir arriva très rapidement et avec une intensité jusqu’alors inconnue. Depuis je continue de cette façon et le plaisir est toujours là à chaque session. Je ne connais pas encore le super O mais je progresse énormément et mes sessions sont beaucoup plus nombreuses à mon grand bien être.

Je vous adresse mes félicitations pour avoir su faire preuve de tant de constance, d’application et d’espoir au long de tous ces longs mois sans résultat apparent (ou si peu). Malgré l’absence de réactions fortes et régulières votre corps et votre esprit ont peu à peu appris qu’il existait une autre voie pour accéder au plaisir orgasmique. Il a suffi que changent deux éléments de votre pratique (l’attitude de votre femme et le dosage de la lubrification) pour que vous receviez les premières récompenses de votre cheminement. Soyez persuadé que ce ne sont que les premières et que d’autres suivront qui vous plongeront de plus en plus dans la jouissance.

Vous ne donnez que peu de précisions sur votre nouvelle manière de vous préparer pour vos sessions. Nos amis seront certainement intéressés de lire quels changement vous avez apportés (nature du ou des lubrifiants, dosage,…).

Je suis aussi impatient de lire de façon plus détaillée, et à mon avis je ne suis pas le seul, comment vos sessions ont évolué depuis

Souhaitez-moi de connaître enfin mes premiers moi qui suis en quête depuis mes débuts en 2009

le 31 décembre dernier et

Cette nuit j’ai ressenti pour la première fois ce que je crois être un véritable orgasme de la prostate

le 7 février et

Votre récit me fait pâlir d’envie car toutes mes sessions ne sont pas pourvoyeuses d’orgasme et sans aneros pas de plaisir possible

le 16 février et

Ma séance de cette nuit m’a comblé, même si je n’atteins pas encore le super orgasme, loin s’en faut. J’ai connu des vagues de plaisir voluptueux entrecoupées de pauses de cinq minutes, de 22h à 2h30 sans interruption

le 16 mars. Comment se dérolent vos sessions maintenant ? Comment se manifestent vos plongées dans la jouissance ? Comment constatez-vous vos progrès de sessions en sessions ? Ce sont beaucoup de questions mais les difficultés que vous avez traversées pour atteindre tant de plaisir rendent votre témoignage encore plus précieux pour nos amis qui découvrent le massage prostatique.
Merci d’être toujours avec nous et très bon cheminement @filou.