#19652
AndranerosAndraneros
Modérateur

J’ai effectivement retrouvé ce que vous écriviez le 29 décembre :

De plus, avec le lubrifiant, je suis obligé de prendre des précautions pour ne pas tacher le lit etc. Bref, ça me demande de mettre le lubrifiant dans la salle de bain, d’essuyer tout surplus, etc.

et qui m’ fait penser que le pourtour de l’anus manquait peut-être de lubrification.

Cette recherche m’a aussi permis de constater que vous avez fait des progrès remarquables dans la maîtrise de votre plaisir depuis ce que vous écriviez ce 29 décembre :

mais si je stoppe ma relaxation sans Aneros, en journée, pour le mettre en place, je pense que je vais perdre
toute ma relaxation… Pour conclure, il semble que j’ai du mal à trouver le bon état en journée et avec l’Aneros. Mon corps est sans
doute déjà sous tension et, quand je mets l’Aneros et que je me prépare, c’est déjà comme si j’en attendais
quelque chose, ce qui brouille le chemin.

Même en état de d’activité diurne vous parvenez maintenant à atteindre le plaisir rapidement puis à sortir de votre concentration et à retrouver aussi vite votre abandon au plaisir que fait naître votre masseur. Précédemment vous n’y parveniez, me semble-t-il, que la nuit en demie torpeur ou demi éveil. Vous avez franchi un pas important qui me réjouit.
Bon cheminement @Lerris.