#19723
AvatarLerris
Participant

Salut Hyménée,

J’ai lu ce soir tout le fil de discussion de Lerris, et c’est vrai que ton parcours est magnifique ! Bravo ! 🙂

Merci ! Mais je t’avoue que je doute qu’il soit si magnifique que ça en réalité.

Plusieurs choses me sont venues à l’esprit. La première est que souvent, je me suis dit : c’est pas possible : il y est, mais ne s’en rend pas compte.

Pourquoi ne pas vous idre simplement que vous êtes arrivés, qu’il n’y a plus rien à aller chercher ?

Comme je le dis au dessus, je suis dans le doute.
En fait, comme il est dit dans le traité Aneros, je pense que je ressens cette fameuse déréalisation. C’est-à-dire que, sur le moment, je peux avoir l’impression d’avoir atteint l’orgasme prostatique. Et puis, plus tard, l’impression s’efface rapidement de mon esprit et je ne sais plus bien si ce que j’ai ressenti était un plaisir véritable ou simplement de fortes contractions. C’est bête, je sais, mais c’est ce que je ressens. D’ailleurs, j’essaye d’écrire mes messages ici assez rapidement après mes séances car sinon mon point de vue change et je suis moins enthousiaste.

Quand j’ai nommé mon sujet « mon expérience déroutante », je crois que c’était bien choisi car mes sensations ne sont jamais vraiment les mêmes d’un jour à l’autre. C’est aussi ce qui fait que je doute puisque je n’ai pas de repères. Si cela change constamment, c’est peut-être que je n’ai pas vraiment atteint ce fameux orgasme. Difficile à dire, forcément.
De plus, chaque fois que j’ai l’impression d’avoir acquis le cheminement qui me mène vers du plaisir, ce chemin ce dérobe et je n’arrive plus forcément à retrouver le plaisir avec la même « méthode ». C’est assez troublant.

Sinon, j’ai appris avec le Pure Wand à me faire jouir … comme une femme fontaine. stimulation très énergique de l’intérieur du rectum, alors que ce dernier est dans un état d’ »ouverture » et le demande. Il faut oser être à l’écoute de son corps, attendre qu’il s’exprime, qu’il dise : fais moi jouir, et laisser faire ses gestes pour contenter. Là, l’orgasme prend tout sur son passage, avec une belle palpitation des muscles de la vessie.

Intéressant ! Cela veut dire que votre vessie se relâche au moment de l’orgasme ?
Je n’en suis pas là avec le Pure Wand. Et, pour l’instant, les seuls sensations que j’ai pu ressentir et qui impliquaient la vessie, étaient plutôt des irritations en urinant après avoir essayé de stimuler la prostate avec les doigts.

Il faut oser y aller seul, lacher prise avec ce « on » qu’on a réussi à nommer, mais qu’on n’a pas osé affronter. C’est mon chemin. Je vous le propose. Ce n’est pas le chemin d’Andraneros, qui parie sur les échanges dans le couple. Chacun son chemin

J’essaye de faire un peu les deux… Lâcher prise dans des moments en solo, mais aussi partager un peu avec ma compagne.