#19766
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je pense aussi @Lerris que le titre de votre fil de discussion est bien adapté à l’expérience que vous vivez au long de votre cheminement. @Hyménée décrit très bien l’une des difficultés des débutants :

il y est, mais ne s’en rend pas compte… De toute façon, on n’a pas conscience des étages suivants. On les espère, on les imagine, on passe à côté tant qu’ « on » ne nous a pas permis de les atteindre.

Une des clés qui ouvre l’accès à la progression vers l’orgasme prostatique est de prendre conscience de sensations nouvelles et d’accepter qu’elles sont les prémices d’une nouvelle forme de plaisir. Certains sont spontanément à l’écoute de leur corps. D’autres plus nombreux sont freinés voire bloqués pour passer cette étape.

L’intérêt des méthodes de relaxation pour débloquer la progression vers cette jouissance est de reconnecter notre conscience avec notre corps. Au début de noitre cheminement, en effet, nous raisonnons à partir de schémas pré-établis qui ne correspondent pas à la réalité que nous vivons pendant nos sessions.

Sur le moment, je peux avoir l’impression d’avoir atteint l’orgasme prostatique. Et puis, plus tard, l’impression s’efface rapidement de mon esprit et je ne sais plus bien si ce que j’ai ressenti était un plaisir véritable ou simplement de fortes contractions.

Vous mettez en évidence une autre caractéristique de votre cheminement, que je partage et retrouve assez régulièrement sur les forums spécialisés. Lorsque nous vivons nos premières sensations intenses, nettement plus intenses que ce que nous connaissions, nous avons l’impression d’avoir eu notre premier Super O’. Puis avec du recul ou de nouvelles sessions nous constatons que si nous avons bien été renversé par cette sensation elle n’était peut-être pas l’orgasme fabuleux, soit que notre mémoire sensorielle efface peu à peu une sensation dérangeante, soit que les sessions suivantes apportent de nouvelles sensations plus intenses ou plus étendues qui effacent les précédentes. C’est pourquoi il est si important de vivre chaque session pour ce qu’elle est, pour ce qu’elle apporte sans attente particulière.

Chacun fait son cheminement, dans son contexte, selon sa personnalité, seul, séparé ou en couple. La sagesse est de savoir s’adapter pour rester en harmonie avec son environnement, ou pour créer les conditions d’une telle harmonie.

Bon cheminement @Lerris.