#20111
AndranerosAndraneros
Modérateur

Vous nous parliez il y a 8 mois déjà des expériences nocturnes que vous viviez sans la stimulation de votre masseur. Je suis très heureux de lire que malgré les craintes qu’elles ont pu vous inspirer cette dernière (en date) vous ait procuré une jouissance aussi forte. Vous n’avez pas supporté l’intensité du plaisir que la caresse de vos tétons a fait naître ; c’est normal, nous avons tous des moments comme ça où nous bloquons. Mais votre cerveau apprend et acceptera peu à peu tant d’intensité. La clé pour faire sauter ces verrous est, selon mon expérience, d’approfondir votre état de détente ; plus votre plaisir est intense, plus vous devez être relâché jusqu’à l’abandon total de votre corps à la jouissance qui vous submerge.

Toutes vos sessions, aussi différentes soient-elles, vous aident à progresser. C’est formidable de lire au fil des semaines à quel point votre jouissance s’intensifie. Bon cheminement @Lerris.