#20470
fideliofidelio
Participant

@Lerris, je lis ton post et je me demande s’il n’y a pas une part de psychosomatique dans tout ça. Tu as le bon réflexe en faisant une pause pour voir si tes symptômes partent, et en essayant de te décontracter par l’hypnose. Il n’y a encore pas si longtemps, après mes séances d’aneros, j’avais des montées d’angoisse et l’impression persistante d’avoir le cou serré comme si j’avais un truc coincé dans l’œsophage. Avec le temps, l’auto-hypnose et les exercices sur le souffle, ça a fini par partir doucement.
Et puis quand on fait une pause, la prostate met un certain temps à se calmer, mais elle le fait.

Il me semble qu’on est un peu pareil, du genre nerveux 😉 , c’est pour cela que je me permets d’émettre l’hypothèse que ton souci est peut-être de l’ordre de l’angoisse ou du stress.

tiens-nous au courant et bon courage.