#20523
Avatarnydor01
Participant

@matou8313
En fait, j’ai beaucoup tourné autour de la question, et beaucoup tâtonné.
Il y a 5 ans quand j’ai eu un premier Aneros, je n’ai pas suivi correctement la méthode, en particulier concernant les contractions, j’allais trop vite, trop fort, du coup, je n’arrivais à rien, et je me sentais frustré. Je n’ai pas insisté, j’avais d’autres préoccupations.
D’une certaine façon j’y suis revenu par la relaxation et la respiration.
Puis, par curiosité, je me suis à nouveau penché sur l’Aneros, et j’ai lu le traité. Du coup, j’ai mieux compris la question des contractions.
J’ai donc appliqué cette technique, en m’appuyant sur la maîtrise de la respiration. Simplement, comme je n’avais pas encore d’Aneros, j’ai décidé d’augmenter la force des contractions, etc.
Finalement, ce qui est amusant, c’est que je commence à comprendre le processus, et à ressentir de fortes sensations sans avoir l’aide de l’Aneros.
Ceci dit, je l’utiliserai une fois reçu, bien sûr.
Et je ferai attention à l’intensité des contractions volontaires et la lubrification.
D’ailleurs, hier, je ne sais si cela a eu un effet important, mais j’avais fait un lavement et lubrifié mon rectum « à vide ».

Quant à toi, as-tu conservé ta prostate ou une partie de ta prostate ? Si oui, c’est déjà un bon point, non ? Qu’ont dit les médecins ?