#20596
AndranerosAndraneros
Modérateur

Merci @Vagabond de nous apporter un témoignage aussi complet et aussi clair dont la lecture m’inspire ces quelques réflexions.

-1) Vous nous confirmez qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser de nombreux masseurs pour accéder au plaisir prostatique.
-2) Vous nous montrez très clairement qu’il est plus important d’adapter les règles de base de l’utilisation des masseurs prostatique à sa personnalité que de chercher à les appliquer mécaniquement dans l’espoir illusoire d’un orgasme automatique.
-3) Vous mettez en évidence que la relaxation, l’écoute de son corps et l’abandon total au plaisir sont des clés essentielles pour vivre des orgasmes profonds.
-4)Votre cheminement a normalement été semé de découvertes excitantes, de retours en arrière, d’impasses et peu à peu de jouissance de plus en plus bouleversante. Il n’a pas été linéaire.

Cette normalité ne vous a pas empêché de vivre un ou plusieurs Super O’. Car

Le must pour moi a été une vague de plaisir intense qui part du ventre jusqu’à la tête. Je ne sais si c’était un mini, un moyen, un grand ou un super O, mais en tout cas c’était un O comme j’en avais jamais connu.

j’ai passé une fois une à deux heures à baigner la dedans une après-midi de we… j’étais dans un tel état de chamboulement interne, dans le corps et aussi dans la tête, complètement en l’air, que j’ai dû marcher pendant une bonne heure pour redescendre et atterrir un peu

ces descriptions correspondent bien à des formes que peut prendre l’orgasme prostatique quand il noie tout le corps et l’esprit.

Votre témoignage encouragera tous les lecteurs, qui passent par les mêmes étapes que celles que vous avez déjà traversées, à persévérer et découvrir à leur tour les mêmes plaisirs. Bon cheminement @Vagabond.